Bourse > Pétrole > Pétrole : Facteurs haussiers et baissiers se neutralisent
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : Facteurs haussiers et baissiers se neutralisent

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les conséquences de la hausse rapide enregistrée ces derniers mois par le prix du baril semblent peser sur le sentiment des opérateurs. Mais pas assez pour le faire reculer significativement. Vers 13 heures 10, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance juin cédait légèrement du terrain (- 0,2%) à 124 dollars, quand le WTI américain de même livraison l'imitait (-0,2% également) à 112 dollars.

Un facteur exogène mais néanmoins puissant tend à limiter tout repli : la baisse du dollar qui, face à la monnaie unique européenne, est passé ce matin au-dessus de la barre des 1,47 dollar pour la première fois depuis fin 2009. Comme le billet vert est l'unique devise de négoce de l'or noir, sa dépréciation tend mécaniquement à faire monter le prix du baril.

Autre facteur haussier latent : les troubles politiques qui secouent tout le Moyen-Orient, région d'où proviennent environ les deux tiers du pétrole mondialement extrait.

Bien évidemment, les craintes de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), maintenant relayées par d'influents membres de l'OPEP comme l'Arabie saoudite, pèsent sur le marché : en substance, l'AIE répète à l'envi depuis janvier qu'un pétrole cher réduira d'autant la croissance, tout spécialement dans les pays émergents où les économies sont plus 'intensives' en or noir.

A plus court terme, les stocks pétroliers américains que l'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera tout à l'heure sont d'ailleurs attendus en hausse, ce qui peut être interprété comme une faiblesse de la demande : le consensus table maintenant sur une hausse proche de deux millions de barils des réserves commerciales de brut, ce qui devrait les ramener aux alentours de 359 millions de barils, un niveau historiquement élevé.

Restera à surveiller les stocks de produits raffinés et notamment d'essence, alors que le retour des beaux jours va de pair avec celui des départs en vacances et en week-end (souvent en voiture aux Etats-Unis). Le coup d'envoi de la 'driving season' est traditionnellement donné par le week-end du Memorial Day prolongé par un jour férié le dernier lundi de mai.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...