Bourse > Pétrole > Pétrole : Calme plat, les tensions se neutralisent
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
52.14 +0.79 %
51.36Ouverture : 52.31+ Haut : 51.07+ Bas :
+1.52 %Perf Ouverture : 52.31Clôture veille : 3 979Volume :

Pétrole : Calme plat, les tensions se neutralisent

tradingsat

(CercleFinance.com) - Calme plat pour le pétrole brut ce mardi midi. Vers 12 heures 10, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de Mer du Nord restait stable (+ 0,03%) à 125,7 dollars, quand le WTI américain grappillait 0,2% à 107,3 dollars.

Les tensions géopolitiques couvrant l'ensemble du Moyen-Orient ne sont pas retombées, tout spécialement celles portant sur l'Iran, son programme nucléaire dont la nature pourrait bien être militaire, et les éventuelles rétorsions qui pourraient s'ensuivre, de la part notamment d'Israël.

En cas de conflit ouvert, le détroit d'Ormuz, porte de sortie du golfe arabo-persique dont l'Iran contrôle la rive Est, risquerait d'être fermé. Or il s'agit d'un point de passage obligé pour une partie importante du brut quittant le Moyen-Orient par navire. Pour mémoire, la marine de guerre iranienne avait organisé des manoeuvres dans cette région en tout début d'année.

Il existe cependant des contre-feux susceptibles de contenir une envolée des prix. Chez Natixis, on commente l'intention “suggérée” par l'Arabie saoudite la semaine dernière de porter à 12,5 millions de barils/jour, soit environ, 2,5 millions de barils/jour de plus qu'aujourd'hui. “On peut s'interroger sur la capacité de l'Arabie saoudite à produire effectivement 12,5 millions de barils/jour, mais après avoir fortement augmenté les volumes de leurs stocks de brut en Europe, en Asie et en Afrique du Nord, les Saoudiens, disposent de volumes de brut prêts à être mis sur le marché”, indiquent les spécialistes.

“Dans un effort pour ramener les prix du brut à 100 dollars le baril, l'Arabie saoudite livrera environ 22 millions de barils aux Etats-Unis au cours des deux prochains mois. A l'évidence, les saoudiens souhaitent éviter un prélèvement sur les réserves stratégiques, comme cela s'était produit en 2011”, commente encore Natixis.

En effet, la perspective de la mobilisation des stocks stratégiques, habituellement réservés à des situations d'urgence, a été évoquée ces dernières semaines par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et des officiels français.

En outre, l'euro continue de se reprendre contre le dollar à la faveur d'une part des propos de Ben Bernanke, plutôt sombre quant à la conjoncture US en dépit de sa bonne orientation actuelle. Il n'en fallait pas plus pour relancer les spéculations de 'QE 3', par nature dilutif pour le dollar. Le pétrole se négociant en dollars, son cours à tendance à augmenter lorsque le billet vert se déprécie et inversement.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...