Bourse > Pétrole > Pétrole : Baisse du brent sur des rumeurs saoudiennes
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : Baisse du brent sur des rumeurs saoudiennes

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pétrole: baisse du Brent sur des rumeurs saoudiennes.

Certes, la Banque du Japon s'est à son tour lancé dans un nouveau “équivalent QE”, mais l'orientation de l'économie mondiale reste sombre et des rumeurs prêtent à l'Arabie saoudite l'intention d'augmenter encore sa production. Vers 13 heures, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord reculait encore de 0,6% à 111,3 dollars, mais le baril WTI américain grappille 0,2% à 95,4 dollars.

Certes, dans le sillage de la BCE et de la Fed, d'une nouvelle opération d'assouplissement quantitatif par la Banque du Japon (BoJ). 'La BoJ a augmenté l'enveloppe consacrée aux rachats d'actifs de 45.000 à 55.000 milliards de yens en réponse aux actions des autres banques centrales, à la faiblesse de la reprise japonaise et à la force relative du yen', expliquait un cambiste ce matin.

'Un regain d'assouplissement quantitatif est toujours bienvenu au Japon où l'économie est frappée de déflation', indique l'analyste, d'autant que cette mesure visant à soutenir l'économie (ce qui est bon pour la demande de pétrole) tend à affaiblir la valeur relative des devises fiduciaires (ce qui est bon pour les cours des biens à valeur intrinsèque, comme le pétrole).

Cependant, “les tensions sino-japonaises semblent s'apaiser”, souligne-t-on chez NFinance ce matin. Et le tableau macroéconomique d'ensemble reste pour l'instant du moins négatif. Le bureau d'études met aussi l'accent sur “l'abaissement des prévisions de croissance de FedEx, le numéro deux mondial de la messagerie. L'activité de ce dernier est un bon baromètre, révélateur de l'économie américaine”, rappelle-t-il.

Chez Oddo la semaine dernière, on ne se montrait pas des plus optimistes pour l'économie américaine. Aux Etats-Unis, écrivait le bureau d'études, 'le problème est simple. Si la législation fiscale n'est pas modifiée, le choc budgétaire en résultant (4 points de PIB) mettra l'économie en récession. Le système politique a beau être polarisé et peu enclin au compromis bipartisan, ce scénario ne saurait être une option. Début 2013, le choc sera donc lissé (mais pas totalement annulé) et le plafond de la dette sera relevé. Pour le reste, aucun camp n'a de recette miracle pour tonifier un marché du travail, qui crée juste ce qu'il faut d'emplois pour que le taux de chômage ne monte pas', résumait encore l'économiste.

Cet après-midi, les opérateurs suivront de près l'évolution hebdomadaire des stocks commerciaux de pétrole brut américains de l'Energy Information Agency (EIA). Une nouvelle accumulation est attendue, ce qui ne serait pas de bon augure pour la demande.

Reste que l'offre de pétrole est étroitement dépendant de la politique de l'OPEP, cartel de producteurs emmené par l'Arabie saoudite contrôlant un gros tiers de l'offre mondiale. Et que le prix du brut excède actuellement l'objectif du royaume saoudien, soit vers 100 dollars le baril.

Aurel BGC rapporte d'ailleurs que “selon la presse, l'Arabie saoudite voudrait augmenter sa production pour faire baisser les cours du pétrole et soutenir la croissance mondiale. Selon une source 'non officielle', l'OPEP, sous la pression de l'Arabie saoudite, pourrait augmenter sa production pour montrer aux marchés qu'il n'y a pas de risque de pénurie... Ce ne sont que des rumeurs pour le moment.”

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...