Bourse > Pétrole > Pétrole : petite hausse des barils, la Syrie de retour
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
50.93 +2.17 %
50.03Ouverture : 51.02+ Haut : 49.62+ Bas :
+1.80 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 63 749Volume :

Pétrole : petite hausse des barils, la Syrie de retour

tradingsat

(CercleFinance.com) - De légères hausses étaient de mise jeudi midi du côté des cours des barils de pétrole de référence. A mi-séance, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre gagnait 0,7% à 112,3 dollars, le WTI américain de même échéance prenant 0,8% à 108,4 dollars.

Ces derniers jours, le baril avait consolidé alors que le risque d'intervention militaire occidentale en Syrie reculait. Or le dossier syrien semble redevenu un peu plus inquiétant depuis hier soir. En effet, le New York Times a publié une tribune du président russe Vladimir Poutine, dans laquelle 'ce dernier met en garde l'administration Obama et les Etats-Unis contre une intervention occidentale en Syrie', rapporte Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'Ce type de déclarations est typiquement susceptible de raviver les craintes des opérateurs boursiers', prévient le spécialiste, pour qui 'c'est un véritable bras de fer que poursuit Moscou avec Washington via ce nouveau volet du dossier syrien'.

Ce risque de tensions supplémentaires autour de la Syrie risque, par ricochet, de contribuer à l'instabilité du Moyen-Orient, qui reste la première région au monde pour la production de brut.

Du côté fondamental, l'Agence internationale de l'Energie a confirmé ses prévisions du mois dernier : cette année, la demande globale de brut est toujours attendue en hausse de 895.000 barils/jour par rapport à 2012, une hausse un peu plus marquée (+ 1,1 million de barils/jour) étant attendue en 2014.

Notons enfin que tant l'agence que le ministère saoudien du Pétrole ont estimé que le marché étant suffisamment approvisionné, ce qui tend à limiter la hausse.

Et ce d'autant qu'en cas de crise, les Etats-Unis et les autres pays auraient probablement tendance à puiser dans leurs réserves stratégiques, qui sont distinctes des réserves commerciales à la disposition des acteurs de marché. Aux Etas-Unis, la réservoirs de la Strategic Petroleum Reserve (SPR) contiennent actuellement 695 millions de barils de brut, chiffre pratiquement inchangé depuis septembre 2011.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...