Bourse > Pétrole > Pétrole : neutralité des deux barils de référence ce midi
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : neutralité des deux barils de référence ce midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mercredi midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier restait sans tendance (+ 0,03%) à 108,5 dollars, le WTI américain étant à peine pas plus inspiré (+ 0,12%) à 97,3 dollars.

A son cours actuel, le cours du Brent n'est guère éloigné de son plus bas niveau en quatre semaines. Les tensions sur l'offre libyenne, qui peut atteindre 1,5 million de barils/jour environ, semblent effectivement s'amenuiser ces derniers jours.

En outre, cet après-midi, la Réserve fédérale américaine réunira son dernier comité de politique monétaire de l'année. Certains intervenants parient sur le fait que le 'board' de la banque centrale américaine annoncera la première réduction du programme de rachats d'actifs dit 'QE 3', mené au rythme de 85 milliards de dollars par mois à l'heure actuelle. Même si l'opinion majoritaire penche plutôt pour une annonce l'année prochaine.

Quoi qu'il en soit, à plus ou moins court terme, cette éventualité semble prise en compte par les marchés. Ces dernières années, les rachats d'actifs de la Fed ont souvent été cités parmi les facteurs de hausse de nombre d'actifs, comme les actions mais aussi les matières premières. En effet, de telles opérations dégradent le bilan de la banque centrale et donc la valeur relative de la devise dont elle a la charge, à savoir le dollar américain.

Or ce dernier est l'unique devise de négoce du pétrole brut dans le monde. En conséquence, le cours du brut avait tendance à monter avec la baisse relative du dollar. Si le billet vert devait se renforcer, le cours du brut devrait mécaniquement suivre une tendance inverse.

En outre, la production américaine de pétrole (8 millions de barils/jour environ actuellement) semble bien partie pour dépasser, durant cette décennie, son record remontant au début des années 70 grâce aux pétroles non conventionnels (huiles de schiste).

A plus court terme, cet après-midi, l'Energy Information Agency fédérale devrait, selon le consensus, faire état d'une baisse de l'ordre de trois millions de barils de brut du niveau des réserves commerciales de brut par rapport leur dernier niveau connu (375,3 millions de barils).

Le cas échéant, il s'agirait de leur 3e recul d'affilée après près d'une douzaine de semaines de hausse qui avait amené ce chiffre jusqu'à 391,4 millions d'unités lors de la semaine du 22 novembre.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...