Bourse > Pétrole > Pétrole : net reflux du le Brent sous 33 dollars
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.51 +1.10 %
51.00Ouverture : 51.66+ Haut : 50.87+ Bas :
+1.00 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 43 057Volume :

Pétrole : net reflux du le Brent sous 33 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - La volatilité est toujours de mise sur le marché de l'or noir, au gré des rumeurs entourant les intentions des grands producteurs. Pour l'heure, pas de neuf de ce côté. A mi-séance en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en avril 2016 dérapait de 4,4% à 32,8 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 3,8% à 30,5 dollars.

La séance d'hier a été marquée par de mauvaises nouvelles de l'activité économique en Chine, alors que ce pays est le premier importateur mondial de brut.

Cependant, rappelle XTB France, “les marchés avaient rapidement été soulagés (hier) d'apprendre que la Russie souhaitait réguler l'offre mondiale, en collaboration avec l'Opep.” Une action coordonnée de l'Arabie saoudite et de la Russie, qui comptent tous deux parmi les premiers producteurs mondiaux, pourrait effectivement soulager les inquiétudes des opérateurs quant aux conséquences d'une absence “discipline de l'offre”.

Mais ces rumeurs peinent pour l'heure à se concrétiser : “des signaux anormalement rapides avaient été envoyés aux marchés”, rappelle XTB France. “Seulement, le temps presse et passe... La probabilité d'un accord entre producteurs majeurs au niveau mondial s'affaiblit”, soulignent les spécialistes.

Et Aurel BGC d'ajouter : “Un accord éventuel de coopération entre l'Opep et la Russie s'annonce difficile et demandera de longues négociations. De plus, l'Arabie saoudite ne semble pas vouloir remettre en cause rapidement sa stratégie des derniers mois alors que l'activité pétrolière se contracte aux Etats-Unis.”

Enfin, l'agence de notation Standard & Poor's assomme ce matin les valeurs pétrolières en Bourse. Dégradant la note de Shell, elle menace d'abaisser d'un cran non seulement la nouvelle note qu'elle vient d'attribuer à Shell, mais aussi celles pour l'heure intactes de BP, Eni, Repsol, Statoil et Total.

EG


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...