Bourse > Pétrole > Pétrole : le WTI coule vers les 26 dollars
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.97 +0.24 %
50.03Ouverture : 50.05+ Haut : 49.62+ Bas :
-0.12 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 4 521Volume :

Pétrole : le WTI coule vers les 26 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jeudi midi en Europe, le baril de Brent de mer du Nord livrable en avril 2016 cédait 1,7% à 30,3 dollars, le WTI américain de livraison mars chutant de son côté de 4% à dollars.

L'écart de prix entre le Brent et le WTI s'est de nouveau creusé. Il était en effet revenu à zéro ou presque en début d'année après la levée de l'interdiction des exportations de pétrole brut des Etats-Unis, ce qui pouvait permettre d'expédier l'excédent d'or noir américain là où il est demandé. Pour mémoire, cette interdiction avait été mise en place pour des raisons stratégiques dans les années 70.

Mais depuis lors, la décote du WTI est de retour et elle frôle maintenant les 4 dollars. Que se passe-t-il ? D'une part, malgré la chute du cours du brut et du nombre de forages pétroliers, les extractions d'huile des Etats-Unis, dopées ces dernières années par les hydrocarbures dits de schiste, ne baissent plus : revenues de 9,6 à 9,2 millions de barils/jour entre mai et août derniers, elles ne bougent plus guère depuis lors et atteignaient 9,186 millions de barils/jour la semaine passée.

D'autre part, les dernières statistiques américaines sont plutôt négatives. Hier, l'EIA a certes fait état d'une baisse inattendue des réserves commerciales de pétrole brut (- 0,7 million contre une attente de + 3,6 millions). Mais en valeur absolue, les 500 millions de barils restent dépassés, alors qu'il s'agit presque du record depuis que cette statistique existe.

De plus, ajoute ce matin un bureau d'études parisien, 'il s'agit seulement de la quatrième baisse hebdomadaire de ces stocks depuis septembre. Ce mouvement s'explique par un net recul des importations américaines (1,132 millions de barils sur la semaine, un record depuis décembre 2014) et non par un violent recul de la production domestique”. Bref, le pétrole ne risque pas de manquer aux Etats-Unis, ce qui pèse sur les cours.

EG


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...