Bourse > Pétrole > Pétrole : le brut indécis jeudi midi
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : le brut indécis jeudi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés pétroliers se cherchaient toujours une direction jeudi midi au lendemain de la levée de l'hypothèque budgétaire à Washington, et de l'issue plutôt positive d'un sommet sur le nucléaire iranien à Genève. Ce midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en novembre prenait 0,8% à 110,9 dollars, le WTI américain de même échéance cédant à l'inverse 0,4% à 101,9 dollars.

Le blocage budgétaire américain n'est plus d'actualité, pour l'instant du moins. “Le risque d'un défaut de paiement qui pesait sur les principaux indices mondiaux est à présent écarté jusqu'à la fin de l'année. Les élus, au travers de cet accord, permettent au Trésor d'emprunter à nouveau jusqu'au 7 février. Ces derniers ont également proposé une nouvelle loi de finance qui prévoit la réouverture des services fédéraux considérés comme 'non essentiels' depuis le 1er octobre”, résument ainsi les analystes de Saxo Banque.

Reste que le “shutdown”, qui aura duré plus de deux semaines, pèsera probablement sur la croissance américaine au 4e trimestre. Des bureaux d'études évaluent son impact négatif sur le PIB aux alentours de 0,5%.

Il sera cependant difficile d'en évaluer les conséquences sur la demande de brut. En effet, l'Energy Information Agency (EIA) ne fera probablement pas le point cet après-midi sur les stocks de produits pétroliers. Après avoir tenu bon les deux semaines précédentes, l'agence indique sur son site Internet qu'elle est fermée, faute de crédits, et qu'aucune actualisation des données ne sera fournie avant sa réouverture.

En attendant, l'institut privé API, qui calcule le même indicateur sur une base statistique moins exhaustive, a fait état d'un recul de plus de deux millions de barils des stocks de brut.

A ce signe de tension s'ajoute un signe de détente : l'issue du sommet organisé à Genève entre l'Iran d'un côté, et les cinq principales puissances mondiales de l'autre à propos du programme nucléaire de Téhéran.

“Les discussions se sont achevées hier à Genève et les conclusions semblent encourageantes. Une nouvelle réunion est prévue les 7 et 8 novembre prochain”, indique un intervenant. L'Iran multiplie les signes de détente sur son programme nucléaire, suspecté d'être de nature militaire. De ce fait, le risque géopolitique de conflit au Moyen-Orient, principale région productrice de pétrole au monde, se détend encore un peu.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...