Bourse > Pétrole > Pétrole : le brut digère sa hausse de la veille
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
54.30 +0.70 %
53.98Ouverture : 54.46+ Haut : 53.93+ Bas :
+0.59 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 12 953Volume :

Pétrole : le brut digère sa hausse de la veille

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pas de tendance sur les marchés pétroliers ce midi après leur hausse de la veille. A cette heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier gagnait 0,4% à 110,5 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 0,3% à 95,1 dollars.

Plusieurs facteurs se sont ligués pour soutenir le brut hier : tout d'abord, les inscriptions hebdomadaires au chômage américaines sont ressorties à 323.000, un chiffre nettement inférieur aux attentes de l'ordre des 350.000 qui est de bon augure pour la croissance de la première économie mondiale.

Or les Etats-Unis concentrent à eux seuls environ le cinquième de la demande mondiale de pétrole.

Ensuite, rapportait l'agence de presse saoudienne SPA, six obus de mortier sont tombés dans une partie inhabitée du royaume pétrolier jouxtant l'Irak et le Koweit, non loin de la ville d'Hafr Al-Baten. L'origine des tirs est indéterminée et bien qu'ils n'aient ni victime ni dégât, ces actes ont contribué à accroître la prime géopolitique qui affecte le baril.

L'attentisme est cependant de mise aujourd'hui alors que les négociations dites du groupe “5+1” (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Allemagne, Russie et Chine d'un côté ; et Iran de l'autre) viennent de reprendre pour leur troisième “round”, à Genève.

Il reste possible que ces échanges débouchent sur une modération sinon une levée des sanctions qui pénalisent l'économie iranienne, et notamment ses exportations de pétrole et leur financement. Dans ce cas, le brut iranien pourrait revenir en force sur le marché. Mais l'incertitude demeure.

Selon le BP Statiscal Yearbook, l'Iran a produit en 2012 quelque 3,7 millions de barils de pétrole par jour, soit 16,2% de moins qu'en 2011, et 4,2% du total mondial. Mais les années précédentes, soit hors sanctions, les extractions de brut de Téhéran avaient atteint jusqu'à 4,4 millions de barils/jour.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...