Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent toujours aux environs de 115 dollars
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.51 +1.10 %
51.00Ouverture : 51.66+ Haut : 50.87+ Bas :
+1.00 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 43 057Volume :

Pétrole : le Brent toujours aux environs de 115 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - A cette heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre progressait symboliquement de 0,9% à 114,9 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 0,4% à 107,2 dollars.

Après une poussée de fièvre la semaine dernière jusqu'à plus de 117 dollars, le cours du Brent semble maintenant se stabiliser vers 114-115 dollars et varier au gré des déclarations des puissances occidentales concernant la Syrie.

Une certaine nervosité a été de mise en matinée après que l'agence russe RIA Novosti a rapporté que deux tirs de missiles avaient été détectés dans l'Est de la Mer méditerranée, selon le ministère de la Défense russe. Ce qui aurait pu signaler les premiers tirs des forces de l'Alliance atlantique contre les troupes loyalistes syriennes.

Puis l'agence a complété son information en indiquant qu'il s'agissait d'un 'test de cibles pour les systèmes antimissiles israéliens' réalisé conjointement par l'Etat hébreu et les Etats-Unis.

En outre, hier aux Etats-Unis, les sénateurs McCain et Graham, qui comptent parmi les partisans d'une intervention américaine contre les forces de Bachar el-Assad, ont une nouvelle fois donné de la voix. Ils ont aussi estimé que l'administration présidentielle travaillait dans leur sens.

Même si les craintes concernant une extension du conflit en Syrie s'éloignent ces derniers jours, la tension risque de revenir à l'aube du débat sur ce sujet devant la Chambre des députés, qui débutera à Washington lors de la semaine du 9 septembre.

Par ailleurs, les analystes de Commerzbank soulignent le retour d'un écart de prix significatif entre le Brent et le WTI : 'ces six dernières semaines, le spread entre les deux types de pétroles est revenu jusqu'aux environs de sept dollars après avoir pratiquement convergé mi-juillet'.

Non seulement une bonne partie du brut qui s'accumule au milieu des Etats-Unis doit toujours être acheminé aux raffineries de la côte du golfe du Mexique par rail, mais en plus des tensions sur l'offre sont réapparues du côté du Brent : plus que la Syrie, ce sont les arrêts de productions de champs en mer du Nord et la chute des exportations de la Libye qui sont pointées du doigt.

Certes, le menace d'une intervention américaine contre la Syrie ajoute accroît aussi la prime de risque géopolitique qui s'est formée sur le pétrole de référence d'Europe.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...