Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent se stabilise vers 108 dollars
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.51 +1.10 %
51.00Ouverture : 51.66+ Haut : 50.87+ Bas :
+1.00 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 43 057Volume :

Pétrole : le Brent se stabilise vers 108 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les mouvements étaient limités sur les marchés pétroliers ce midi, alors que la situation géopolitique en Ukraine restait indécise. A cette heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre grappillait 0,4% à 107,7 dollars quand le WTI américain de même échéance restait stable à 102,4 dollars.

D'un point de vue géopolitique, la situation reste peu claire dans l'Est de l'Europe,. 'Des signes de divisions entre les capitales européennes réduisent les chances de nouvelles sanctions contre la Russie', souligne Chris Beauchamp, analyste marchés chez IG, qui perçoit toutefois 'encore une petite chance pour une action concertée de dernière minute'.

En outre, rapporte Commerzbank, la Libye, dont la production pétrolière suscite de grands espoirs, a encore déçu : plutôt que de rallier comme espéré le million de barils/jour depuis son niveau de ces derniers jours, soit 600.000 barils/jours environ, la production du pays est retombée dans la zone des 500.000 barils/jour.

Par ailleurs, du côté américain, l'état des stocks de brut et de produits raffinés que l'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera cet après-midi sera suivi de près par les opérateurs de WTI : après avoir consommé la semaine précédente 16,6 millions de barils de pétrole par jour, soit un million de plus que la moyenne des cinq dernières années, les raffineries américaines devraient maintenant cesser d'augmenter les cadences avant de les réduire le rythme afin d'épouser la courbe de la demande, estiment les analystes de Commerzbank.

De plus, le consensus, qui hier attendait une baisse de l'ordre de trois millions de barils des réserves de brut mesurées par l'EIA, se brouille : l'American Petroleum Institute (API), organisation privée qui fournit la même mesure avec 24 heures d'avance, n'a fait état hier que du retrait de 550.000 barils. Habituellement, les chiffres et l'API et de l'EIA convergent en tendance.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...