Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent se rapproche de nouveau des 110 dollars
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : le Brent se rapproche de nouveau des 110 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Nouvelle tension des cours des barils de référence sur les marchés pétroliers ce midi. Pour l'heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en juin gagne encore 0,3% à 109,6 dollars, le WTI américain de même échéance prenant 0,2% à 101,9 dollars.

“Le brut de référence américain a progressé pour la troisième journée consécutive, soit la plus longue série de hausse en près de trois semaines, suite à un rapport de l'industrie aux Etats-Unis qui montre que les stocks de brut ont reculé dans le plus grand centre de stockage américain”, rapportent les les analystes de Saxo Banque.

Et ils ajoutent : “les stocks de brut à Cushing ont ainsi diminué de 590.000 barils la semaine dernière selon l'American Petroleum Institute (API)”.

Organisme privé, l'API mesure avec une journée d'avance sur l'EIA, l'autorité fédérale, mais sur une base statistique moins exhaustive, les stocks de brut et de produits raffinés disponibles aux Etats-Unis. Habituellement, ces deux données convergent en tendance.

De plus, l'API a aussi fait état d'une baisse de deux millions de barils des stocks de brut, soit le double de ce qui était prévu.

Autant dire que les opérateurs pétroliers attendent maintenant avec un sentiment plus haussier les chiffres que l'EIA publiera tout à l'heure. En effet, jusqu'à présent, le 'consensus EIA' tablait sur une stabilité des réserves commerciales de brut comme d'essence.

En outre, le Brent est aussi soutenu par la dégradation de la situation géopolitique dans l'Est de l'Ukraine, où des séparatistes pro-russes auraient abattu sept soldats envoyés par le pouvoir central de Kiev dans une embuscade.

De son côté, le groupe russe Gazprom exige le paiement de sa dette gazière par l'Ukraine, faute de quoi elle menace de suspendre les approvisionnements du pays.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...