Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent peine à tenir les 110 dollars
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.51 +1.10 %
51.00Ouverture : 51.66+ Haut : 50.87+ Bas :
+1.00 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 43 057Volume :

Pétrole : le Brent peine à tenir les 110 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'érosion était toujours de mise pour les deux principaux barils de référence sur les marchés pétroliers, notamment pour le Brent qui ne tient plus les 110 dollars. Mardi midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en août perdait 0,6% à 109,6 dollars, le WTI américain de même échéance se tassant de 0,2% à 103,3 dollars.

On rappellera que le Brent avait franchi à la hausse la barre symbolique des 110 dollars lorsque la rébellion sunnite de l'Etat islamique, ancienne branche d'Al-Qaida qui récemment encore se faisait appeler l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), a pris Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak.

En effet, l'ex-EIIL a certes pris possession de la majeure partie du territoire sunnite de l'Irak, dans le Nord. Mais les territoires chiites du Sud restent hors de sa portée alors qu'ils concentrent les trois quarts de la production d'or noir du pays-membre de l'OPEP qu'est l'Irak.

Dans le nord-est, les peshmergas Kurdes ont pris le contrôle de plusieurs villes pétrolières, dont Kirkouk. Au final, l'ex-EIIL menace moins la production de brut de l'Irak que l'on pouvait le craindre le mois dernier.

De plus, les exportations de brut de la Libye pourraient enfin repartir de l'avant. Deux importants terminaux côtiers, Es Sider et Ras Lanuf, devraient retrouver du service. Leur capacité de chargement cumulée est de l'ordre de 600.000 barils/jour et les stocks disponibles proches des terminaux sont supérieurs à sept millions de barils.

Actuellement, la production de la Libye est de l'ordre de 300.000 barils/jour alors qu'elle était de l'ordre de 1,5 million de barils/jour lors de la fin du règne de Mouammar Kadhafi.

Par ailleurs et en toute logique, le WTI, de plus en plus exposé à la production nationale américaine qui suit une pente ascendante, est de moins en moins sensible aux facteurs géopolitiques, à la différence du Brent.

En outre, selon le consensus actuel, l'Energy Information Agency fédérale devrait, demain, faire état d'une baisse des stocks commerciaux de brut américains proche de trois millions d'unités.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...