Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent ne se remet pas de sa chute
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
53.14 -0.21 %
53.28Ouverture : 53.43+ Haut : 53.09+ Bas :
-0.26 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 650Volume :

Pétrole : le Brent ne se remet pas de sa chute

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours du Brent, qui voilà 24 heures cotait environ 107,5 dollars, ne parvenait pas à se reprendre. Mercredi midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en mai perdait encore 0,7% à 104,9 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 0,4% à 99,4 dollars.

Saxo Banque explique la décrue du Brent par “l'incertitude sur la croissance de la Chine, le deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde mais également suite aux spéculations sur une onzième semaine de progression de l'approvisionnement aux Etats-Unis”.

En effet, les stocks commerciaux de brut des Etats-Unis devraient, selon le consensus, augmenter d'un million de barils par jour pour grimper jusqu'à 383,5 millions de barils. Il s'agirait aussi de la 11e semaine d'accumulation d'affilée.

Le Brent, lui, semble pénalisé par la détente relative qui a toujours cours entre la Russie et l'Ukraine, ainsi que par la Libye. Chez Commerzbank, les analystes Matières premières soulignent que le baril de référence européen se traite maintenant à ses plus bas niveaux de ces cinq derniers mois. En cause : des mouvements rebelles libyens ont déclaré qu'ils voulaient rouvrir au trafic maritime les terminaux pétroliers côtiers qu'ils contrôlent depuis des mois. Et ce contre l'avis du gouvernement central qui, jusqu'alors, parvenait de ce point de vue à se faire respecter.

'Les ports en question disposent d'une capacité d'exportation de 600.000 barils/jour', estiment les analystes, ce qui pourrait multiplier la quantité de brut libyen disponible sur le marché. L'essentiel des exportations de ce pays se tourne de surcroît vers l'Europe.

Cependant, Commerzbank s'étonne de la violence de la réaction du Brent, qui a perdu deux dollars pour cette raison. Les spécialistes soulignent que les annonces de ce genre ont été nombreuses en Libye ces derniers temps, et qu'elles n'ont pas toujours suivies d'effet.

Leurs confrères d'ANZ partagent ces doutes et estiment que le Brent pourrait être survendu, d'autant que les derniers indices d'activités PMI européens étaient plutôt bien orientés.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...