Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent coule toujours, l'Opep persiste et signe
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
50.46 -1.10 %
51.25Ouverture : 51.61+ Haut : 50.29+ Bas :
-1.54 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 15 381Volume :

Pétrole : le Brent coule toujours, l'Opep persiste et signe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Quand donc le krach du pétrole prendra-t-il fin ? Pas aujourd'hui a priori. A cette heure sur le marché ICE, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en février chutait de 3,3% à 45,9 dollars, le WTI américain de même livraison perdant 2,8% à 44,8 dollars.

A leurs cours actuels, les deux barils de référence ont touché de nouveaux plus bas depuis mars et avril 2009.

Commerzbank constate que même l'information selon laquelle la Chine n'avait jamais importé autant de pétrole qu'en décembre (7,15 millions de barils/jour) n'a pas inversé la tendance baissière.

'L'absence de réaction du marché signale que la demande ne joue actuellement aucun rôle sur les prix, toute l'attention étant focalisée sur l'offre', expliquent les analystes Matières premières de la banque allemande.

En la matière, rien de neuf du côté de l'Opep : comme c'était à prévoir, et après l'Arabie saoudite, la plupart des producteurs de l'Opep dans le golfe persique ont eux aussi augmenté la décote présentée par leurs prix officiels de vente pour l'Asie relativement aux benchmarks, dont le Brent est le principal. En clair : pas question de réduire les quotas de production du cartel pétrolier pour l'instant.

En outre, le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, Suhaïl Mazroui, a appelé en clair à la maîtrise de la production de pétroles non conventionnels, ajoute Commerzbank.

En attendant, l'inertie des investissements pétroliers ne devrait pas conduire à la baisse de la production de brut américaine avant 2016, estiment les spécialistes, dans le meilleur des cas.

Pour mémoire, hier, “Goldman Sachs a annoncé un baril de pétrole à 40 dollars dans les prochains mois. Les analystes pensent que le rebond des prix du pétrole ne peut provenir que de l'Opep, et en aucun cas des Etats-Unis. Le Qatar évalue le surplus de production à 2 millions de barils par jour”, rapporte Saxo Banque.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...