Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent consolide sa hausse de la veille
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.51 +1.10 %
51.00Ouverture : 51.66+ Haut : 50.87+ Bas :
+1.00 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 43 057Volume :

Pétrole : le Brent consolide sa hausse de la veille

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le Brent se tassait ce midi après avoir décollé de plus de 2% la veille. Ainsi à cette heure sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en décembre se tassait 0,6% à 108,9 dollars, le WTI américain de même échéance perdant aussi 0,5% à 98,1 dollars.

Ces derniers jours, rappellent les analystes de Natixis dans la dernière livraison de la revue Commo Hebdo, “le différentiel Brent/WTI a atteint un plus haut de sept mois en raison de la surproduction sur le marché américain. (...) A l'inverse, la forte demande asiatique pour le brut de la mer du Nord et les incertitudes pesant sur l'avenir de la raffinerie de Grangemouth (en Ecosse, ndlr) ont continué de soutenir le Brent”.

La tendance était haussière la veille pour le Brent hier où une nouvelle perturbation de la production libyenne a suscité une tension des cours du Brent (+ 2,20%). Selon les analystes de Saxo Banque, “après les grèves qui ont affectées la production cet été, de nouvelles protestations pèsent sur la production. Cette dernière pourrait être à nouveau fortement impactée”.

La Libye produit un pétrole brut léger de bonne qualité exporté essentiellement vers l'Europe. Mais sa capacité, de l'ordre de 1,5 million de barils par jour, devient très erratique à mesure que l'instabilité politique se confirme dans ce pays.

Prudence cependant quant au sentiment haussier : selon le consensus, l'état des stocks pétroliers américains que publiera demain l'Energy Information Agency américaine devrait, pour la 6e semaine de suite, se solder par une nouvelle hausse. Le niveau de cette jauge du pétrole disponible aux Etats-Unis pourrait donc repasser au-dessus de la barre des 380 millions de barils, ce qui la rapprocherait encore un peu du record de plus de 30 ans de 397 millions d'unités atteint fin mai dernier.

En conséquence, le brut ne risque donc pas de manquer sur les marchés pétroliers américains, ce qui risque de peser sur le prix du WTI.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...