Bourse > Pétrole > Pétrole : l'érosion du prix des barils se poursuit
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
52.63 -1.16 %
53.28Ouverture : 53.43+ Haut : 52.34+ Bas :
-1.22 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 8 195Volume :

Pétrole : l'érosion du prix des barils se poursuit

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mardi midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre se tassait de 0,2% à 107,2 dollars, le WTI américain de même échéance perdant 0,6% à 103,9 dollars.

Certes, le regain de tensions en Egypte plaide pour le renforcement de la prime géopolitique qui s'est formée sur le brut : ce pays contrôle le canal de Suez et l'oléoduc SUMED, ce qui au total permet d'acheminer environ deux millions de barils de brut par jour en destination notamment de l'Europe.

Ce facteur s'ajoute à la guerre civile qui ravage le Syrie et implique d'ailleurs d'autres grandes puissances, de l'Iran à la Russie en passant par les pays occidentaux.

Cependant, plusieurs facteurs négatifs pèsent : tout d'abord, l'Energy Information Agency table sur une poursuite de la hausse de la production américaine de brut, qui a dépassé les 7,3 millions de barils/jour et devrait atteindre 8,1 millions de barils/jour l'an prochain.

En outre, l'optimisme quant à la conjoncture américaine suscite un doute : attendu demain mercredi, l'estimation préliminaire du PIB américain pour le 2ème trimestre (T2) devrait faire réagir. Au début du mois, le consensus tablait sur une croissance identique au T1 (1,8%) et au T2. Puis la prise en compte de diverses statistiques, notamment du côté de la consommation, a changé la donne. A cette heure, le consensus est retombé à 1,1%, la fourchette étant large (de 0,4 à 2%).

Or l'appétit en pétrole des Etats-Unis est fondamentalement lié au dynamisme de l'économie.

Enfin, ajoutent les spécialistes Matières premières de Commerzbank, les opérateurs sont réticents à prendre position avant la réunion de la Fed, qui se terminera demain soir.

Notons que le niveau des réserves commerciales de pétrole brut dont l'EIA fera état demain est de nouveau attendu en baisse de l'ordre de 2,1 millions d'unités. Le cas échéant, il s'agirait de son 5ème recul hebdomadaire consécutif.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...