Bourse > Pétrole > Pétrole : l'effritement des barils n'en finit pas
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : l'effritement des barils n'en finit pas

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés pétroliers persistent à être mal orientés ce midi malgré le regain de tensions géopolitiques entourant autant la Russie que l'Irak ou la Libye, soit autant de pays producteurs. A cette heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre reculait symboliquement de 0,2% à 104,4 dollars, le WTI américain l'imitant à 96,7 dollars.

Et pourtant, rien ne s'arrange en Europe, où après l'annonce de sanctions supplémentaires contre la Russie par les puissances occidentales la semaine dernière, Moscou a réagi en restreignant ses importations de certains produits agro-alimentaires.

Le Brent ne s'en traite pas loin non loin de ses plus bas niveaux en neuf mois, et le WTI s'enfonce toujours plus bas sous le seuil symbolique des 100 dollars.

Hier aux Etats-Unis, les stocks commerciaux de pétrole mesurés par l'EIA, l'agence fédérale, ont baissé comme prévu de 1,7 million de barils, signant ainsi leur 5e recul hebdomadaire d'affilée. De plus, le stocks d'essence, qui résistaient bien ces dernières semaines et étaient attendus en petite hausse, ont vivement reculé de 4,4 millions d'unités.

Ces deux chiffres constituent, à n'en pas douter, 'le signal d'une tension sur le marché américain des produits pétroliers', explique les courtiers d'ANZ.

Et ces derniers de tenter d'expliquer, sans conviction : 'peut-être les opérateurs ont-ils tourné leurs regards vers la mi-saison qui commencera en septembre, et lors de laquelle la demande est traditionnellement moins forte'.

Chez Commerzbank, les analystes estiment que la décrue des cours du pétrole reflète 'le moral en berne' des opérateurs quant à la dynamique de l'économie mondiale, à laquelle la consommation de brut est étroitement liée.

Attention cependant, préviennent les spécialistes : 'l'Irak et la Libye sombrant dans le chaos, leur production et ses perspectives seront immanquablement affectées un jour ou l'autre'.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...