Bourse > Pétrole > Pétrole : en légère baisse après les prévisions de l'AIE
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
53.99 +1.18 %
53.92Ouverture : 54.24+ Haut : 53.73+ Bas :
+0.13 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 18 493Volume :

Pétrole : en légère baisse après les prévisions de l'AIE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les cours de l'or noir étaient orientés à la baisse ce midi après que l'Agence internationale de l'Energie ait publié son point mensuel sur le marché pétrolier, et aussi révisé à la hausse ses prévisions de production à moyen terme. Ce midi, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en juin se tassait de 0,4% à 102,4 dollars, le WTI américain de même échéance le suivant de 0,4% à 94,8 dollars.

Rappelons que le cours du Brent s'était approché à deux doigts des 120 dollars, jusqu'au milieu du mois de février, avant de connaître un mouvement de recul quasi-continu qui l'a ramené jusqu'à 97 dollars, mi-avril. Depuis lors, une certaine reprise est à l'ordre du jour, même si elle est inconstante.

Les analystes Matières premières de Commerzbank apportent l'explication suivante : selon les agences de presse, 'la demande de pétrole implicite de la Chine a en avril atteint son plus bas niveau en huit mois, alors que les raffineries ont traité moins de pétrole en raison des opérations de maintenance.”

“En d'autres termes”, ajoute Commerzbak, ”cette faiblesse pourrait bien n'être que temporaire. Néanmoins, le marché se concentre actuellement principalement sur les nouvelles négatives'.

L'analyste retient surtout l'annonce de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) : ce matin, l'institution internationale basée à Paris a relevé 'marginalement' de 65.000 barils/jour sa prévision de demande mondiale de brut pour 2013, à 90,6 millions de barils/jour. C'est notamment la conséquence d'un ajustement statistique pour le marché allemand. Globalement, la progression de la demande d'une année sur l'autre (+ 795.000 barils/jour) reste inchangée.

L'AIE ajoute qu'en avril, la production de l'OPEP a augmenté de 200.000 barils/jour à 30,7 millions de barils/jour, en raison notamment de la montée de puissance des exportations irakiennes.

Séparément, l'AIE a également déclaré que la croissance des extractions d'énergie fossile en Amérique du Nord, et notamment d'hydrocarbures, constituait un 'choc d'offre'. Selon l'agence, à l'horizon 2018, la production mondiale de brut devrait atteindre 103 millions de barils/jour, à comparer avec 90,9 millions de barils/jour au 1er trimestre 2013. Cette projection est légèrement supérieure à la précédente. Elle témoigne aussi d'une tendance plus rapide que celle de la demande, ce qui devrait contribuer à détendre le marché.

Commerzbank insiste sur le fait que l'essentiel de l'essentiel du relèvement des prévisions de production vient de pays producteurs non membres de l'OPEP, comme les Etats-Unis. A ce titre, ces derniers ne sont pas soumis aux quotas de production du cartel.

Après une telle nouvelle, estime l'analyste, il est peu probable que les prix de l'or noir s'orientent à la hausse dans les séances qui viennent.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...