Bourse > Pétrole > Pétrole : au plancher, le brut tente un modeste rebond
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.09 +1.32 %
48.56Ouverture : 49.18+ Haut : 48.38+ Bas :
+1.09 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 24 790Volume :

Pétrole : au plancher, le brut tente un modeste rebond

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après avoir frôlé hier ses plus bas niveaux en sept ans, les cours des barils de pétrole de référence tentaient de s'offrir un rebond ce midi. Pour l'heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier 2016 reprenait 1,1% à 40,7 dollars, le WTI américain de même échéance s'adjugeant 1,4% à 38,1 dollars.

'Le prix du baril a baissé de près des deux tiers en 18 mois. Outre les inquiétudes autour de la croissance en Chine, la perspectives d'une hausse des taux directeurs aux Etats-Unis ou l'absence de réduction des quotas de production de l'Opep, les investisseurs sur le marché pétrolier ont réagi à des craintes de manque de capacités de stockage de pétrole au niveau mondial. Les stocks sont au plus haut et les coûts de transport des par tankers augmentent. Ces bateaux sont plein de pétrole en mer et attendent des acheteurs', résume-t-on ce matin chez Aurel BGC.

Toute la question est maintenant de savoir si, et en ce cas à quelle vitesse, le niveau actuel des cours du pétrole va entraîner la réduction d'une offre actuellement excédentaire.

A en croire l'Energy Information Agence (EIA) américaine, les extractions de brut américaines devraient en 2015 se situer à 9,33 millions de barils/jour, avant 8,76 millions de barils/jour en 2016. Soit une faible réduction anticipée au regard de la chute des prix.

En face, la demande reste robuste, mais elle n'est pas pour autant en état d'absorber une offre aussi forte, de la part de l'Opep comme à l'extérieur du cartel : sur les 11 premiers mois de l'année, la Chine, 2e consommateur mondial de brut après les Etats-Unis, a importé 302 millions de tonnes de brut, soit 9% de plus que durant la même période en 2014.

Cet après-midi, l'EIA fera état des stocks de marché américains : ceux de pétrole sont attendus en hausse d'un quart de million de barils environ, quand ceux de distillats (diesel et fuel domestique notamment) et d'essence devraient décoller de plus de deux millions de barils chacun, à en croire le consensus. Un perspective peu favorable à la hausse des prix.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...