Bourse > Pernod ricard > Pernod ricard : Société Générale revient à l'achat
PERNOD RICARDPERNOD RICARD RI - FR0000120693RI - FR0000120693
107.600 € -0.78 % Temps réel Euronext Paris
108.650 €Ouverture : -0.97 %Perf Ouverture : 108.650 €+ Haut : 107.300 €+ Bas :
108.450 €Clôture veille : 515 872Volume : +0.19 %Capi échangé : 28 559 M€Capi. :

Pernod ricard : Société Générale revient à l'achat

tradingsat

(CercleFinance.com) - Société Générale a décidé ce matin de changer son fusil d'épaule sur l'action du groupe de vins et spiritueux Pernod Ricard : son conseil a été relevé de 'conserver' à 'achat', l'objectif de cours passant de 90 à 100 euros. Principaux arguments : les difficultés actuelles en Chine ne seront pas éternelles, et le groupe a les moyens de devenir le numéro un mondial du secteur.

En Bourse de Paris ce matin, l'action Pernod Ricard prend 1,3% à 86,5 euros et se classe ainsi sur la 2e place des plus fortes hausses du CAC 40 qui ne prend que 0,4%.

Les analystes de la banque française commencent par relever que les investisseurs se montrent dubitatifs quant à l'intention exprimée par Pernod Ricard de devenir le numéro un mondial de son secteur. 'Le marché est sceptique quant à la capacité du groupe à réaliser une acquisition d'envergure à court-moyen terme', indique la note.

Ce n'est pas l'avis de Société Générale : après avoir passé en revue les cibles les plus probables, les analystes estiment que 'Brown-Forman serait un groupe plus complémentaire que Beam', deux groupes américains capitalisant 16 et 11 milliards de dollars respectivement. A comparer avec presque 31 milliards de dollars de valeur boursière pour Pernod Ricard, selon le cours du billet vert du jour.

Leurs arguments sont les suivants : tout d'abord, l'actionnariat de Brown-Forman (whiskies/bourbons Jack Daniel's, Canadian Mist, vodka Finlandia, liqueur Chambord...) ne serait pas de nature à empêcher toute OPA, une idée répandue. Selon la répartition (entre espèces et titres) de l'offre, une fusion pourrait être relutive de 7 à 14% à un horizon de deux ans.

Si cette première cible restait inaccessible, il semble peu probable pour les analystes que Pernod se rabatte sur Beam (bourbons Jim Beam et Maker's Mark, cognac Courvoisier, tequila Sauza...), qui semble déjà chèrement valorisé et dont l'acquisition supposerait une augmentation de capital de l'ordre de cinq milliards d'euros.

Attention : quoi qu'il en soit, l'OPA potentielle ne serait pas pour tout de suite, mais 'après la fin de l'exercice 2014' afin de laisser le temps au bilan de s'améliorer.

Par ailleurs, si la campagne de Pékin contre la 'consommation ostentatoire' a pesé sur les ventes de cognac 'haut de gamme' en Chine cette année, SG reste convaincu du potentiel de croissance du marché chinois du cognac.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...