Bourse > Orege > Orege : Suspendu en l'attente d'un communiqué
OREGEOREGE OREGE - FR0010609206OREGE - FR0010609206
4.300 € -1.15 % Temps réel Euronext Paris
4.300 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 4.340 €+ Haut : 4.210 €+ Bas :
4.350 €Clôture veille : 2 115Volume : +0.01 %Capi échangé : 80 M€Capi. :

Orege : Suspendu en l'attente d'un communiqué

tradingsat

(CercleFinance.com) - Orège indique ce matin, dans le cadre d'un point sur son activité, qu'il a demandé la suspension de la cotation de son action “jusqu'à nouvel ordre, dans l'attente de l'annonce d'une opération la concernant”. Récemment introduite en Bourse, la “cleantech” française spécialisée dans la valorisation des effluents industriels a présenté un point d'activité commercial plutôt encourageant. Mais elle fait aussi état d'un différend avec un cocontractant et d'un contrôle fiscal sur le crédit impôt-recherche, qui a donné lieu à un avis de mise en recouvrement de 520.000 euros.

Ainsi, le point sur l'activité commerciale paraît plutôt encourageant : le groupe indique que depuis mi-novembre, “quatre contrats d'essais et/ou de développement ont été conclus avec des acteurs d'envergure mondiale (un pour la technologie SOFHYS et trois pour la technologie SLG)”.

En outre, “deux contrats de vente portant au total sur quatre équipements SLG ont également été conclus début janvier 2014 pour le conditionnement et la déshydratation des boues de station d`épuration municipale en France”, ajoute le groupe.

D'autres affaires pourraient suivre ces prochains mois : “cinq accords cadre pluriannuels d'approvisionnement en équipements ou solutions SLG sont en cours de négociations avec plusieurs acteurs de référence du marché, pour le conditionnement et la déshydratation des boues d'origine municipale ou industrielle”, écrit le groupe.

Mais Orège indique aussi que dans le cadre de son projet SOFHYS, “les essais de performance réalisés au titre du contrat 'EPCM' (Engineering, Procurement, Construction, Management) conclu par Orège avec un groupement constitué de sociétés pétrolières pour le traitement d'effluents, jugés concluants par Orège, ont été contestés par le cocontractant.”

De ce fait, “un tiers évaluateur a été désigné par le président du Tribunal de commerce de Paris, à la demande d'Orège, en vue de procéder à l'évaluation de la performance de la ligne de traitement concernée”.

“Les résultats de cette évaluation ne sont pas attendus avant plusieurs mois”, indique le groupe.

Enfin, au terme d'un contrôle fiscal portant sur le crédit impôt-recherche des exercices 2008 et 2009, le fisc a émis un avis de mise en recouvrement de 520.000 euros qu'Orège entend contester. La procédure concernant les années 2010, 2011 et 2012 est toujours en cours.

Par ailleurs, la société a déposé à l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI), le 27 décembre, deux demandes de brevets de base de son réacteur SLG (Solide, Liquide, Gaz) destiné au conditionnement et à la déshydratation des boues. “Trois brevets complémentaires concernant la même technologie SLG de conditionnement et déshydratation des boues ont été déposés par Orège le 27 novembre 2013”, ajoute le groupe.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...