Bourse > Orange > Orange : Yahoo va racheter Tumblr pour 1,1 milliard de dollars
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
13.500 € -1.71 % Temps réel Euronext Paris
13.735 €Ouverture : -1.71 %Perf Ouverture : 13.780 €+ Haut : 13.470 €+ Bas :
13.735 €Clôture veille : 12 003 000Volume : +0.45 %Capi échangé : 35 911 M€Capi. :

Orange : Yahoo va racheter Tumblr pour 1,1 milliard de dollars

Marché : Yahoo annonce le rachat de Tumblr pour 1,1 milliard de dollarsMarché : Yahoo annonce le rachat de Tumblr pour 1,1 milliard de dollars

par Jennifer Saba et Alexei Oreskovic

(Reuters) - Yahoo a annoncé lundi le rachat de la plate-forme de blogs Tumblr pour 1,1 milliard de dollars (855 millions d'euros), espérant trouver un nouvel élan dans les réseaux sociaux, très prisés des nouvelles générations d'internautes.

L'opération intervient moins de trois semaines après l'échec de la tentative de Yahoo de prendre le contrôle du site de partage de vidéos Dailymotion, contrôlé par France Télécom, un projet auquel s'opposait le gouvernement français.

Le rachat de Tumblr est, par son montant, l'acquisition la plus importante conclue par la directrice générale de Yahoo, Marissa Mayer, depuis son arrivée à la tête du groupe en juillet dernier. Le prix à payer représente environ 20% de la trésorerie de la société, chiffrée à 5,4 milliards de dollars.

Pour Marissa Mayer, le pari est d'autant plus audacieux que Tumblr, s'il génère un trafic très important, ne réalise pour l'instant qu'un chiffre d'affaires des plus modestes.

Lundi, Yahoo a surtout mis l'accent sur sa volonté de préserver la mentalité de "start-up" de Tumblr.

"Conformément à l'accord et à notre promesse de ne pas le pressurer, Tumblr fonctionnera de manière indépendante, comme une entreprise séparée", déclare ainsi le groupe californien dans un communiqué.

David Karp, qui a fondé Tumblr en 2007, conservera en outre son poste de directeur général. Selon plusieurs médias, le rachat devrait lui rapporter quelque 200 millions de dollars.

Tumblr est l'une des plus populaires des plates-formes dites de "user-generated content" (contenu produit par l'utilisateur). Son rachat doit donc permettre à Yahoo de se renforcer dans les médias sociaux pour toucher un public plus jeune, moins familier du modèle du portail et des services de messagerie auquel Yahoo est resté fidèle depuis sa création en 1995.

Des analystes interrogés après la publication dimanche par le site spécialisé AllThingsD d'un article évoquant l'imminence du rachat ont jugé que Yahoo allait débourser une prime très importante.

"UN GROS PARI"

Le chiffre d'affaires de Tumblr n'a pas dépassé 13 millions de dollars en 2012 selon plusieurs médias. La société, basée à New York, ne publie pas ses résultats financiers.

"Même si le chiffre d'affaires atteignait 100 millions de dollars, cela signifierait que Yahoo paie dix fois le chiffre d'affaires", explique Colin Gillis, analyste de BGC Financial. "On est hors limites en matière de fusions-acquisitions."

Yahoo peut espérer faire croître rapidement le chiffre d'affaires de Tumblr en rapprochant ce dernier de sa propre force de vente, estime cependant Brian Wieser, de Pivotal Research Group. Mais inonder les pages de Tumblr de bandeaux publicitaires serait prendre le risque de s'aliéner les utilisateurs, sans forcément faire progresser les ventes de Yahoo de manière sensible, ajoute-t-il.

"Il n'est pas certain que cette opération sera bénéfique en terme de retour sur capital investi", conclut l'analyste. "Un milliard (de dollars) pour une entreprise, c'est un gros pari."

Marissa Meyer a présenté lors d'une téléconférence le rachat de Tumblr comme une exception, ajoutant que le groupe n'envisageait pas de multiplier les opérations d'un tel montant.

Sur le Nasdaq, l'action Yahoo gagnait 1,4% à 26,89 dollars vers 16h10 GMT.

Le groupe estime que l'acquisition de Tumblr devrait augmenter son audience globale de 50%, à plus d'un milliard de visiteurs par mois.

Yahoo lui-même reste l'une des destinations les plus populaires des internautes avec plusieurs centaines de millions de visiteurs par mois. Mais l'entreprise a vu son chiffre d'affaires reculer ces dernières années, annonceurs et consommateurs préférant des concurrents comme Google et Facebook.

Avant Yahoo, ces derniers n'avaient pas hésité à débourser des sommes à 10 chiffres pour mettre la main sur des jeunes pousses jugées prometteuses: Facebook a payé un milliard l'an dernier pour le site de partage de photos Instagram et Google 1,6 milliard en 2006 pour YouTube.

Marc Angrand pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...