Bourse > Orange > Orange : SFR réclame un demi-milliard d'euros à l'opérateur historique
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
14.570 € -0.21 % Temps réel Euronext Paris
14.615 €Ouverture : -0.31 %Perf Ouverture : 14.625 €+ Haut : 14.480 €+ Bas :
14.600 €Clôture veille : 1 378 400Volume : +0.05 %Capi échangé : 38 757 M€Capi. :

Orange : SFR réclame un demi-milliard d'euros à l'opérateur historique

ORANGEORANGE

(Tradingsat.com) - L'opérateur dirigé par Patrick Drahi réclame des dommages et intérêts records devant le tribunal de commerce, accusant l'ex-France Télécom de pratiques anti-concurrentielles sur le marché entreprises.

Un demi-milliard d'euros: telle est la somme record que SFR réclame à Orange. L'opérateur dirigé par Patrick Drahi vient de porter plainte contre son rival devant le tribunal de commerce de paris, estimant son préjudice à précisément 512 millions d'euros.

SFR accuse l'ex-France Télécom de pratiques anti-concurrentielles sur le marché des services télécoms aux entreprises. Parallèlement, SFR a déjà porté plainte en 2010 pour les mêmes motifs devant l'Autorité de la concurrence. Cette plainte là est plus avancée, et devrait être jugée cet automne. Le gendarme de la concurrence pourrait infliger à Orange une amende record, peut être de plusieurs centaines de millions d'euros.

Indemniser les victimes

Toutefois, cette amende ira dans les caisses de l'Etat, et n'indemnisera pas les "victimes", c'est-à-dire les opérateurs concurrents. Pour obtenir réparation, ceux-ci doivent réclamer des dommages devant le tribunal de commerce. D'où la démarche de SFR. D'ores et déjà, l'opérateur spécialisé dans les services aux entreprises Colt a porté plainte devant le tribunal de commerce en décembre 2014. Quant à Bouygues Telecom, il avait initialement réclamé 400 millions d'euros, mais a retiré sa demande lorsqu'il a signé en mars 2014 un accord mettant fin à tous ses litiges avec Orange.

Rappelons que dans cette affaire, le gendarme de la concurrence a mené des raids surprises le 9 décembre 2010 au petit matin dans quatre sites de l'ex-France Télécom, dont le siège parisien, le siège de d'Orange France à Arcueil, et celui d'Orange Business Services à Saint-Denis. Les enquêteurs ont saisi notamment... Pour lire la suite de l'article cliquez ici.

Par Jamal Henni


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...