Bourse > Orange > Orange : Les baisses de prix d'Orange ne suscitent pas encore l'adhésion
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
13.250 € +0.08 % Temps réel Euronext Paris
13.170 €Ouverture : +0.61 %Perf Ouverture : 13.335 €+ Haut : 13.170 €+ Bas :
13.240 €Clôture veille : 1 648 540Volume : +0.06 %Capi échangé : 35 246 M€Capi. :

Orange : Les baisses de prix d'Orange ne suscitent pas encore l'adhésion

Le marché reste prudent sur fond de guerre des prixLe marché reste prudent sur fond de guerre des prix

(Tradingsat.com) - Le lancement des offres quad-play d'Orange sur sa marque low-cost Sosh, une première en France pour les opérateurs historiques, suscite des interrogations de la part des investisseurs qui craignent la contagion de la guerre des prix du mobile vers le fixe.

Le cours de Bourse de France Télécom a clôturé en repli de 0,5% ce jeudi vers les 8,1 euros, contre -1,1% pour Iliad, +1,9% pour Bouygues et +0,2% pour Vivendi, la maison-mère de SFR.

Dès le 13 juin, Orange proposera une offre "quadruple play" couplant mobile, internet, TV et fixe à partir de 34,90€/mois, faisant ressortir des baisses de prix de 12 à 16%.

Selon Oddo, l'impact de ces nouvelles offres doit être relativisé car les abonnés Sosh ne représentent que 12% de la base d’abonnés fixes d’Orange.

"Les offres low-cost dans le Fixe n’ont pour le moment pas eu un franc succès (typiquement Alice), de sorte que l’effet d’annonce d’Orange pourrait conduire les clients à regarder ces nouvelles offres et opter finalement pour la nouvelle Box sur la marque mère", ajoute le bureau d'études.

Le moins perdant

Au final, estime Oddo, c'est quand même France Télécom qui devrait être perçu comme le moins perdant dans cette affaire "en raison d’une destruction de valeur limitée et de sa capacité à capitaliser sur ses forces avec une part de marché de 41% dans le Fixe".

L'analyste anticipe des prises de bénéfices sur Iliad dont le titre a récemment atteint des niveaux records, en attendant de "jouer la création de valeur via le lancement à venir d’offres subventionnées dans les mobiles".

Enfin, "Bouygues avec seulement 8% de part de marché dans le Fixe et à un degré moindre Vivendi pourraient également souffrir de leur marginalisation sur la thème du quad-play qui s’impose encore un peu plus en France", conclut Oddo.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...