Bourse > Orange > Orange : La guerre des prix n'est pas terminée selon le PDG d'Orange
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
13.400 € -1.69 % Temps réel Euronext Paris
13.495 €Ouverture : -0.70 %Perf Ouverture : 13.495 €+ Haut : 13.325 €+ Bas :
13.630 €Clôture veille : 8 884 060Volume : +0.33 %Capi échangé : 35 645 M€Capi. :

Orange : La guerre des prix n'est pas terminée selon le PDG d'Orange

Stéphane Richard, PDG de France Télécom, fait le point sur Radio ClassiqueStéphane Richard, PDG de France Télécom, fait le point sur Radio Classique

(Tradingsat.com) - Le marché français de la téléphonie mobile connaît à nouveau une phase un peu plus mouvementée depuis le début de l’année, Free ayant relancé la guerre des prix fin 2012 avec un forfait à deux euros par mois enrichi, a déclaré mardi le PDG de France Télécom-Orange, Stéphane Richard sur l’antenne de Radio Classique.

"Le vrai impact, ce sont les prix"

Le dirigeant a néanmoins affirmé que l’hémorragie d’abonnés a été stoppée dès la mi-2012, la perte d’environ 600 000 clients dans le mobile ayant été compensée sur la deuxième partie de l’année. Il a estimé que "le vrai impact, ce sont les prix", avec un revenu moyen par abonné mobile (Arpu) qui a baissé de 10% en 2012 et qui diminuera de 12-13% cette année.

L’Arcep, l’autorité de régulation des communications et des postes, a récemment fait le point sur la situation du secteur en France un an après l’arrivée de Free Mobile, pointant des investissements record et une stabilisation de l’emploi en 2012.

Mais le bilan est lourd pour "les entreprises qui ont perdu d’un seul coup en un an deux milliards d’euros de ressources pour investir", évalue Stéphane Richard, qui insiste sur le fait de trouver un équilibre entre intensité concurrentielle et nécessité d’investir, tout en s’interrogeant sur la capacité du marché français à supporter dans le long terme quatre opérateurs.

La 4G avec une petite prime ?

S’agissant de la quatrième génération de réseau mobile (4G), le patron de l’opérateur historique veut "réintroduire l’idée selon laquelle il peut y avoir une petite prime payée par rapport à un service qui est incomparablement meilleur", précisant qu’il ne fallait évidemment pas s’attendre à un doublement du prix mais à un tarif "un peu plus élevé".

Orange a confié l’essentiel du contrat de déploiement du réseau de très haut débit mobile à Alcatel-Lucent. Une forme de "patriotisme économique", revendique le patron de France Télécom, deuxième client mondial de l’équipementier télécoms qui réalise 90% de son chiffre d’affaires en Europe.

"Nous regardons la qualité de son innovation, mais Alcatel-Lucent est tout à fait compétitif en termes de technologies 4G", a-t-il déclaré.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...