Bourse > Orange > Orange : La cfdt inquiète de la baisse d'effectifs programmée chez orange
ORANGEORANGE ORA - FR0000133308ORA - FR0000133308
13.500 € -1.71 % Temps réel Euronext Paris
13.735 €Ouverture : -1.71 %Perf Ouverture : 13.780 €+ Haut : 13.470 €+ Bas :
13.735 €Clôture veille : 12 003 000Volume : +0.45 %Capi échangé : 35 911 M€Capi. :

Orange : La cfdt inquiète de la baisse d'effectifs programmée chez orange

La cfdt inquiète de la baisse d'effectifs programmée chez orangeLa cfdt inquiète de la baisse d'effectifs programmée chez orange

PARIS (Reuters) - La CFDT a critiqué vendredi les annonces de recrutement faites la veille par Orange et estimé qu'elles ne compenseraient pas les départs naturels attendus au sein de l'opérateur de télécommunications.

Orange a annoncé jeudi prévoir d'embaucher 4.000 personnes en contrat à durée indéterminée d'ici à 2015 contre 10.000 recrutements prévus entre 2010 et 2012.

Le groupe, qui comptait 170.000 salariés au 30 juin dont 105.000 en France, prévoit également d'accueillir 5.000 jeunes salariés en contrat d'alternance et d'engager des négociations avec les organisations syndicales en vue de renforcer la place des collaborateurs "seniors".

La CFDT chiffre à 30.000 le nombre de départs naturels qui devraient toucher Orange d'ici à 2020.

Un porte-parole d'Orange a pour sa part précisé que la direction prévoyait 9.000 départs à la retraite entre 2013 et 2015.

"Les déclarations de l'entreprise en matière d'emploi constituent un retour préoccupant à deux décennies de fonte des effectifs même s'il n'y a eu aucun licenciement sec. La question de l'emploi et de la transmission des savoirs et des compétences devient une urgence stratégique, économique et sociale", explique la CFDT dans un communiqué.

Orange estime que l'arrivée, en janvier, de Free Mobile sur le segment de la téléphonie mobile a sensiblement perturbé son activité.

L'opérateur historique a enregistré au deuxième trimestre une baisse de son chiffre d'affaires (-2,1%) et de son résultat opérationnel (-6,5%) dans un contexte de pressions réglementaires et concurrentielles accrues.

A travers la société France Télécom, Orange a en outre été mise en examen début juillet pour "harcèlement moral dans l'enquête sur une vague de suicides de salariés en 2008 et 2009. Sur cette période, quelque 35 suicides ont été enregistrés au sein du personnel.

Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...