Bourse > Oracle corp > Oracle corp : Le dg d'oracle s'intéresserait au géant du divertissement aeg
ORACLE CORPORACLE CORP ORCL - US68389X1054ORCL - US68389X1054
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Oracle corp : Le dg d'oracle s'intéresserait au géant du divertissement aeg

Le dg d'oracle s'intéresserait au géant du divertissement aegLe dg d'oracle s'intéresserait au géant du divertissement aeg

LOS ANGELES/NEW YORK (Reuters) - Le directeur général d'Oracle, Larry Ellison, s'intéresse à Anschutz Entertainment Group (AEG), un empire du divertissement et de sports estimé à plusieurs milliards de dollars que son propriétaire, le milliardaire Phil Anshutz, envisage de vendre, a-t-on appris auprès de deux sources proches du dossier.

Avec AEG, Larry Ellison, la troisième fortune américaine, qui a tenté en vain de racheter plusieurs franchises sportives, mettrait la main sur une équipe de football américain de la NFL (National Football League) pour ensuite la transférer à Los Angeles.

Les avoirs d'AEG incluent notamment une participation dans la franchise de basket des Los Angeles Lakers et de hockey des LA Kings, une centaine de lieux de divertissements dans le monde ainsi que les concerts AEG Live.

Larry Ellison n'a pour l'instant déposé aucune offre pour AEG, dont la vente vient d'être lancée et pour lequel son propriétaire exige des offres initiales d'environ 10 milliards de dollars.

De nombreux acheteurs potentiels ont fait part de leur intérêt pour le groupe, parmi lesquels la société de services financiers Guggenheim Partners, des fonds d'investissement comme Thomas H. Lee Partners, Bain Capital et Colony Capital, des fonds souverains ainsi que d'autres milliardaires, comme Patrick Soon-Shiong, l'homme le plus riche de Los Angeles et qui a fait fortune dans les biotechnologies.

La vente du conglomérat serait une opération complexe et il est trop tôt pour savoir si ces manifestations d'intérêts aboutiront à un changement de mains pour AEG.

Son propriétaire a placé la barre très haut avec des offres initiales à environ dix milliards de dollars et ce prix élevé pourraient contraindre de potentiels acheteurs à former un consortium pour conclure un accord mais, selon des sources, Phil Anschutz ne veut pas que le groupe soit démantelé.

Ronald Grover et Nadia Damouni; Mathilde Gardin pour le service français

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...