Bourse > Or > Or : Yellen et la baisse du dollar soutiennent l'once
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 -0.05 %
1 181.80Ouverture : 1 186.70+ Haut : 1 170.90+ Bas :
-0.57 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : Yellen et la baisse du dollar soutiennent l'once

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mercredi à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.238,2 dollars (+ 12,2 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.094,1 euros (- 0,2 euro).

Sans surprise, l'once profite du discours plus accommodant que prévu tenu hier devant l'Economic Club de New York par Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale américaine. Selon FxPro, “les déclarations de la présidente de la Fed n'avaient plus autant pénalisé le dollar depuis mi-mars” en raison d'un “ton aussi accommodant qu'inattendu”.

Selon Aurel BGC, 'Janet Yellen a livré hier l'un des discours les plus limpides depuis qu'elle dirige la Fed'. Elle s'est aussi montrée “très prudente” à propos des relèvements des taux, conditionnés selon les spécialistes à une “stabilisation des économies étrangères et de leurs marchés financiers, (à) l'arrêt de la hausse du dollar (sans quoi l'inflation et les exportations américaines seront sous pression), (et à) la stabilisation des prix des matières premières, un redressement durable de l'inflation (...).”

Les opérateurs en ont aussi retenu que les hausses de taux de la Fed devraient être peu nombreuses en 2016 : selon les contrats à terme sur les Fed Funds, on peut déduire que la probabilité d'un relèvement des taux en avril est tombée à moins de 5%. Elle approche les 30% en juin, dépasse 40% en juillet et ne frôle les 50% qu'en septembre.

Dans ce contexte, le rendement de l'obligation d'Etat américaine de référence à 10 ans, qui frôlait les 2% au début du mois, est retombé sur les 1,80%. De plus, le dollar s'est déprécié contre nombre de devises concurrents dont l'euro, alors que le billet vert est la principale devise de référence pour l'or.

Par ailleurs, l'encours adossé au SPDR Gold Shares américain, le premier ETF aurifère au monde, a baissé hier soir d'un peu plus de trois tonnes à 820,5 tonnes. Il est souvent utilisé comme l'un des outils permettant de jauger de l'appétit pour l'or des investisseurs haussiers.

Enfin, d'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que la résistance des 1.246 dollars pourrait être testée sous peu.

EG

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...