Bourse > Or > Or : une tendance toujours erratique pour l'once
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 232.80 -0.16 %
1 237.30Ouverture : 1 237.30+ Haut : 1 232.80+ Bas :
-0.36 %Perf Ouverture : 1 243.90Clôture veille : 0Volume :

Or : une tendance toujours erratique pour l'once

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sous les 1.400 dollars depuis jeudi dernier, le prix de l'or évoluait toujours de manière heurtée. Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1385,25 dollars (+ 24,5 dollars par rapport au précédent fixing d'hier après-midi) et 1.071,4 euros (+ 13,2 euros).

“La journée devrait être une nouvelle fois animée pour l'or en attendant le décryptage des propos de Ben Bernanke et la publication des minutes du dernier FOMC', commentaient ce matin les analystes de Saxo Banque.

En effet, le président de la banque centrale américaine prononcera tout à l'heure devant le Congrès un discours très attendu sur les perspectives économiques des Etats-Unis. Ben Bernanke pourrait à cette occasion évoquer la future politique de la banque centrale américaine.

Comme le résument les analystes d'Aurel BGC ce matin, 'les investisseurs restent focalisés sur la politique monétaire de la Fed et sur le 'risque' d'une éventuelle réduction de la taille du QE (quantitative easing) avant la fin d'année.” Actuellement, la Fed rachète chaque mois un total de 85 milliards de dollars d'actifs (obligations fédérales, créances hypothécaires titrisées).

Aurel BGC se veut cependant rassurant : “si la taille du QE est réduite, cette décision ne sera pas effective avant la fin de l'été. M. Bernanke a promis, pour éviter une surréaction des marchés, de les prévenir longtemps à l'avance des décisions de la Fed”. “Mais il n'est pas impossible qu'une majorité de membres s'accordent pour communiquer aux marchés que le montant mensuel des achats pourrait être réduit à partir de septembre, si les indicateurs économiques restent positifs, naturellement”, pronostiquent encore Aurel BGC.

Une opinion partagée par Christ Weston, stratège en chef chez le courtier IG : “quelque part, le marché a bien compris que c'est au cours de la réunion de septembre que se jouera la décision d'éventuellement ramener ou non le montant des rachats d'actifs de la Fed, de 85 à 60 milliards de dollars par mois'.

Cette question est importante pour l'or dont une partie de la hausse récente a souvent été attribuée aux programmes de rachats d'actifs de la Fed, entamés fin 2008, puis d'autres banques centrales comme celles de Royaume-Uni puis du Japon.

Dilutives d'un point de vue monétaire et lestant le bilan des banques centrales qui s'y livrent, ces opérations monétaires “non conventionnelles” ont tendance à peser sur la valeur relative des devises dont les établissements émetteurs concernés ont la charge. Or après plus de quatre ans de “QE”, les choses pourraient bien changer, du côté de la Fed du moins.

En outre, l'encours du SPDR Gold Shares, premier ETF aurifère par sa taille, n'en finit pas de baisser : il s'est encore contracté de 8,4 tonnes entre lundi et mardi soirs, à 1.023,085 tonnes. Pour mémoire, il avait commencé l'année à 1.350 tonnes.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta estime que l'once se négocie actuellement dans un couloir compris entre 1.360 et 1.400 dollars, tout en relevant que l'once a connu huit séances de baisse parmi les neuf dernières.

“Bien que la tendance paraisse baissière, il semble que l'once résiste à la tentation de revenir tester ses plus bas d'avril dernier vers 1.323 dollars”, indiquent toutefois les spécialistes, qui indiquent que le point bas de la semaine dernière était de 1.340 dollars. Prochain support identifié à 1.323, prochaine résistance à 1.445 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...