Bourse > Or > Or : toujours pas de tendance pour l'once
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 173.00 +0.30 %
1 170.90Ouverture : 1 173.00+ Haut : 1 169.70+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : toujours pas de tendance pour l'once

tradingsat

(CercleFinance.com) - Rien à signaler pour le prix de l'or, toujours “scotché” à proximité immédiate des 1.400 dollars l'once. Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.399,5 dollars (- 4,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.066,7 euros (- 6,2 euros).

Chez la banque sud-africaine Standard Bank, les analystes Matières premières relèvent que les acheteurs de métal physique se repositionnent actuellement à la faveur de la faiblesse relative des cours. 'Mais comme nous l'avons déjà indiqué, sans le retour des investisseurs, la seule demande physique ne suffit pas à pousser l'once significativement au-delà des 1.400 dollars', ajoutent les spécialistes.

Justement : c'est toujours le calme plat du côté de le masse de lingots formant la contrepartie du principal ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares : il était hier soir au même niveau que la veille, soit 1.010,4 tonnes d'or. La tendance de fond reste baissière, puisque cet encours avait culminé à plus de 1.353 tonnes en décembre dernier. Les encours des ETF sont utilisés pour jauger de l'appétence à l'or des investisseurs longs sur le métal jaune.

Certaines opinions quant à l'orientation future du cours du métal jaune ne sont guère encourageantes. Ces derniers jours, la banque canadienne FBN Banque nationale reconnaissait que “la faiblesse de l'inflation et le renforcement du dollar américain pourraient nuire à la progression du prix de l'or.”

Ce qui n'est pas une raison, selon eux, pour délaisser cet actif. Du moins pas tout de suite : “nous sommes d'avis que l'or est aujourd'hui survendu, puisque plusieurs banques centrales ont abaissé leurs taux d'intérêt pour soutenir les gouvernements trop endettés ou freiner l'appréciation des monnaies nationales”, ajoute FBN.

Mais la banque québécoise indiquait enfin : ”certains développements dans la zone euro pourraient mettre un frein temporaire à l'appréciation du dollar US et permettre au lingot de rattraper un peu du terrain perdu. Le cas échéant, nous en profiterions pour diminuer notre exposition au secteur de l'or puisque les caractéristiques fondamentales à long terme continuent d'avantager le billet vert”.

Chez Pictet & Cie, banque privée genevoise forte de près de 330 milliards d'euros d'encours sous gestion, l'opinion exprimée ce matin depuis Paris par le responsable de la stratégie, Christophe Donay, était aussi limpide que négative. Alors que s'annonce un changement radical de la politique monétaire de la Fed et une probable hausse du dollar à long terme, la banque suisse estime que l'investissement en or n'est plus de mise. Elle a réduit à zéro l'exposition de ses portefeuilles au métal jaune. D'ailleurs, même en Europe, la perception du risque systémique a grandement diminué, ce qui pénalise cette valeur refuge.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta demeurent neutres à court terme tant que les bornes de 1.373 et de 1.422 dollars, respectivement support et résistance, n'auront été franchies. Cependant, à moyen terme, ils sont toujours baissiers.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...