Bourse > Or > Or : toujours à la peine malgré les facteurs de risques
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : toujours à la peine malgré les facteurs de risques

tradingsat

(CercleFinance.com) - La proximité de l'épineux référendum grec ne profite toujours pas au métal jaune, bien au contraire. Au terme du premier fixing de ce vendredi à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.168,25 dollars (+ 3 dollars par rapport au fixing fixing d'hier après-midi) et 1.051,1 euros (+ 0,8 euro).

En Europe, les craintes quant à l'avenir de la zone euro ne se reflètent pas cette fois dans le prix de la valeur refuge. Rappelons que le risque d'éclatement de l'Eurozone avait, à l'automne 2012, poussé l'once à plus de 1.380 euros, soit son record dans la monnaie unique européenne.

Et pourtant en Grèce, les électeurs seront appelés dimanche à se prononcer, par “oui” ou par “non”, sur les mesures proposées au pays par ses partenaires européens. Le gouvernement Tsipras appelle à voter “non”, ce qui présage de sa chute en cas de victoire du “oui”.

Mais les opérateurs de marché ne semblent pas excessivement inquiets. Société Générale (SG) relève ce matin que les derniers sondages donnent une légère avance au 'oui'. Retenant cette hypothèse, SG estime malgré tout la probabilité du 'Grexit' (la sortie de la Grèce de la zone euro, le scénario du pire en termes relatifs) à 40%.

Cependant, même l'issue positive de ce scrutin n'exclurait par pour autant des remous par la suite. Indépendamment du référendum, la tenue de nouvelles législatives est des plus probables. Le temps de former un nouveau gouvernement, la négociation de la troisième tranche d'aide risque de traîner en longueur. 'Nous pensons donc que la Grèce fera défaut sur l'échéance de dette due à la BCE le 20 juillet prochain', anticipe SG.

D'ailleurs, même la déception relative quant aux créations d'emplois américaines de la veille n'ont pas permis à l'once de progresser, alors que cette statistique pourrait inciter la Fed à retarder la date du premier relèvement de ses taux courts.

Autre sujet d'inquiétude ignoré par l'or : la vive correction des marchés boursiers chinois continentaux, qui se poursuit et dépasse maintenant les 28% (à 3686 points pour le Shanghai Composite) depuis le sommet atteint le 12 juin dernier (5166 points). Une baisse de 20% depuis un sommet est généralement considérée comme le signal d'un début de marché baissier.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...