Bourse > Or > Or : repli marqué de l'once avant l'emploi américain
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.80 +0.25 %
1 253.60Ouverture : 1 255.40+ Haut : 1 250.00+ Bas :
+0.10 %Perf Ouverture : 1 263.10Clôture veille : 0Volume :

Or : repli marqué de l'once avant l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le prix de l'or repassait largement sous la barre des 1.400 dollars ce midi avant des statistiques très attendues du côté américain, et alors que le rendement du T-Bond à 10 ans est repassé au-dessus des 3%. Au terme du premier fixing ce ce vendredi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.368,25 dollars (- 16,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.042,2 euros (- 11,2 euros).

En effet, 'le dollar rugit de nouveau', commentaient hier soir les cambistes de Société Générale, en soulignant que le billet vert semble avoir retrouvé cet été une dynamique haussière (contre l'euro, mais aussi face aux devises émergentes) qui semble plus adaptée à la solidité de ses fondamentaux. La hausse du dollar, principale devise de négoce de l'or, tend à faire baisser mécaniquement le prix de l'once.

D'ailleurs, les derniers chiffres publiés témoignent d'une montée en puissance de l'économie américaine, comme 'l'ISM non manufacturier américain (qui) a battu (hier) le consensus ressortant à 58,6 contre 55 anticipé', rappellent les analystes de Saxo Banque.

Toujours d'actualité, l'éventualité d'une intervention armée occidentale contre le régime syrien, largement évoquée lors du sommet du G20 de Saint-Pétersbourg, n'a cependant pas connu d'avancées significatives.

La prochaine étape sera vraisemblablement le passage devant la Chambre des représentants de la résolution, votée cette semaine par le Sénat, permettant une intervention des Etats-Unis en Syrie. Ce qui devrait intervenir lundi, a priori.

En attendant, l'attention des opérateurs se focalise de nouveau sur la conjoncture américaine et un indicateur majeur : le rapport sur l'emploi d'août, qui sera publié tout à l'heure et devrait témoigner d'environ 180.000 créations de postes en août, voire plus selon certains analystes.

Une hypothèse à considérer, puisque que des chiffres meilleurs qu'attendu pourraient conforter l'opinion dominante sur le marché selon laquelle la Fed réduirait ses programmes de rachat d'actifs, les fameux QE, dès le comité de politique monétaire des 17 et 18 septembre. Fondamentalement, l'éventualité de la diminution de ces opérations de rachats qui dégradent le bilan de la Fed est négatif pour le prix de l'or.

Et ce d'autant que le taux d'intérêt rémunérant le T-Bond américain à 10 ans, l'emprunt fédéral de référence, a touché ce matin la barre des 3% pour la première fois depuis 2011. A l'inverse, l'or ne fait que valoir et son rendement est nul. Le creusement du différentiel de rapport entre ces deux actifs est aussi structurellement défavorable au métal jaune.

Toujours rien à signaler du côté de l'ETF aurifère américain, toujours inchangé hier soir à 919,2 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta constatent que le support des 1.373 dollars n'a pas tenu. Selon les analystes, ce mouvement renforce la possibilité d'une repli sur les 1.337 dollars, un niveau technique important. De ce fait, leur opinion passe de haussière à neutre à court terme. Résistance à 1.415-1.416.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...