Bourse > Or > Or : petite hausse grâce à l'aversion au risque
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : petite hausse grâce à l'aversion au risque

tradingsat

(CercleFinance.com) - Enfin et à grand-peine, l'once d'or tentait de nouveau de tenir la barre symbolique des 1.300 dollars. Au terme premier fixing londonien de ce jeudi, l'once d'or cotait 1.302 dollars (- 4,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 973,5 euros (- 4,8 euros).

Il semble que le signal de la hausse ait été donné, hier soir, par l'annonce de mesures de rétorsion par Moscou, frappé depuis la semaine dernière par de nouvelles sanctions économiques occidentales : le Kremlin a ainsi décidé d'interdire l'importation de certains produits agroalimentaires des pays qui ont pris des mesures contre la Russie.

Et ce alors que les combats se poursuivent en Ukraine entre forces loyalistes et rebelles pro-russes soutenus par Moscou. De son côté de la frontière, la Russie fait manoeuvrer, selon des sources occidentales, l'équivalent de deux divisions de son armée, soit quelque 20.000 hommes. Un analyste londonien parle de 45.000 hommes et de 180 chars, mais ces informations sont difficiles à vérifier.

Selon ANZ, 'des achats par précaution ont porté la valeur refuge au-delà du seuil psychologique des 1.300 dollars', contrebalançant ainsi, du moins pour l'instant, les craintes de voir la Réserve fédérale américaine durcir les deux volets de sa politique monétaire (la non conventionnelle d'abord, puis la conventionnelle ensuite) dans les mois qui viennent.

En tout cas, le risque géopolitique permet à l'once de résister au dollar, actuellement à son plus haut niveau en neuf mois contre l'euro.

A en juger par la contrepartie de l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares, qui s'est contractée hier soir de 2,4 tonnes à 797,7 tonnes, les investisseurs 'longs' sur le métal jaune réduisent leurs positions.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta maintiennent leur opinion négative à court terme, en vue d'une cassure des 1.300 (où se situe la moyenne mobile à 200 jours) puis d'un retour sur 1.280. Ils notent cependant que si l'once parvenait à dépasser les 1.316,5, elle pourrait alors s'aventurer plus haut.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...