Bourse > Or > Or : pas d'effet Draghi pour le métal jaune
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 246.50 -0.46 %
1 252.20Ouverture : 1 252.20+ Haut : 1 242.80+ Bas :
-0.46 %Perf Ouverture : 1 263.10Clôture veille : 0Volume :

Or : pas d'effet Draghi pour le métal jaune

tradingsat

(CercleFinance.com) - Calme plat pour le cours du métal jaune, qui attend la décision de la BCE non loin de ses plus bas niveaux depuis fin janvier. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or fin cotait 1.244,75 dollars (+ 0,5 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 914,4 euros (- 0,3 euro).

La BCE comme son président, Mario Draghi, sont effectivement attendues au tournant. Le consensus table sur des des baisses de taux, ce qui a priori est favorable à l'or dont le rendement intrinsèque est nul. Certains spécialistes misent également sur des mesures non conventionnelles, sur le modèle de la Fed, mais cette perspective ne soutient pas le cours de l'or.

Selon les analystes de Saxo Banque, “le métal jaune souffre d'un désintérêt de la part des investisseurs, alors que les actions sont projetées toujours plus haut et que les tensions en Ukraine semblent s'apaiser”.

Et les spécialistes d'ajouter : “le renforcement de l'économie américaine maintient cette tendance baissière sur l'or, en effet, les investisseurs sont de plus en plus confiants”.

Chez Commerzbank, on se veut cependant optimiste : l'un des principaux marchés pour le métal jaune, 'la Chine, est sans aucun doute en train de franchir une nouvelle étape dans la libéralisation du négoce de l'or : à l'avenir, les détenteurs de comptes offshore libellés en yuans au depuis la nouvelle zone économique spéciale de Shanghai seront autorisés à traiter des contrats sur or au sein du Shanghai Gold Exchange', le principal marché de l'or en Chine.

'De plus, la livraison physique de métal jaune sera permise dans les entrepôts de la zone économique spéciale de Shanghai', ajoute Commerzbank, ce qui devrait réduire la dépendance de la place de Shanghai aux importations d'or de l'étranger, qui transitent principalement à ce jour par Hong Kong.

Attention cependant : les statistiques de la région autonome de Hong Kong sont réputées plus transparentes que celles provenant de la Chine continentale.

Rien à signaler du côté de l'encours de lingots adossé au SPDR Gold Shares américain, qui est resté stable hier soir à 787,1 tonnes.

D'un point de vue technique, selon les analystes de ScotiaMocatta, 'la tendance baissière reste intacte et le prochain support à surveiller se situe à 1.232 dollars'. Dans ce cas, les 1.182 seraient en ligne de mire. Dans l'autre sens, la prochaine résistance est située à 1.262.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...