Bourse > Or > Or : Stabilité de l'once en dollars, baisse en euros
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 212.00 +0.17 %
1 212.00Ouverture : 1 212.00+ Haut : 1 212.00+ Bas :
0.00 %Perf Ouverture : 1 214.70Clôture veille : 0Volume :

Or : Stabilité de l'once en dollars, baisse en euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Retombés de 1670 à 1650 dollars vendredi dernier, les 31,10 grammes de métal jaune ne parvenaient toujours pas à se reprendre en ce début de semaine. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.652 dollars (- 1 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.255,51 euros (- 13,2 euros).

Le courtier en métaux londonien de Mitsubishi, Triland Metals, souligne que le volume de positions dérivées nettes longues sur l'or, qui traduit des paris spéculatifs haussiers, s'est réduit récemment, avec le retour de la baisse.

L'encours des ETF aurifères, l'un des éléments utilisés pour jauger de l'appétit des investisseurs de long terme haussiers sur le métal, s'est un peu érodé récemment. Cependant, à 2.395,1 tonnes, la masse de lingots cumulée des principaux de ces produits de placements reste proche de son record absolu touché en mars, juste au-delà de 2.410 tonnes.

Depuis Genève, le négociant et fondeur de métaux fins MKS évoquait hier des prises de bénéfices.

'Les hésitations des investisseurs quant au scénario macroéconomique à favoriser - déflationniste ou inflationniste - se sont également reflétées dans l'évolution des cours des métaux précieux', résumaient au début du mois les analystes de Pictet & Cie dans leur revue Perspectives pour avril. Ce qui semble toujours d'actualité quinze jours plus tard.

La banque privée soulignait aussi “les changements de régimes de corrélation. En particulier, les cours du métal jaune et des actions ont eu tendance (le mois dernier) à présenter une corrélation négative lorsque l'économie commençait à montrer des signes de croissance économique durable et autoentretenue. Dans le cas contraire, quand les investisseurs percevaient la possibilité d'une intervention des banques centrales pour contrer les risques de déflation - provoqués par les effets renouvelés du processus en cours de désendettement (deleveraging) - la corrélation entre les deux classes d'actifs est devenue à nouveau positive', expliquaient alors les spécialistes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notent que la clôture survenue hier à 1.649 dollars sur le marché au comptant américain a “cassé la tendance haussière de court terme” jusqu'alors en vigueur. Supports à 1.640 puis à 1.612 dollars. “L'once suivra une configuration baissière tant qu'elle n'aura pas repris les 1.697”, indiquent les spécialistes.

Toujours graphiquement parlant, Triland Metals rappelle que les plus proches zones significatives se situent maintenant vers 1.630/1.640 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...