Bourse > Or > Or : Retour de l'once sur les 1.730 dollars avant la bce
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : Retour de l'once sur les 1.730 dollars avant la bce

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'extension anticipée du plan d'assouplissement quantitatif que vient d'annoncer la Banque d'Angleterre semble déjà dans les cours du métal jaune. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once de métal fin cotait 1.733 dollars (- 13 dollars rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.304,77 euros (- 11,7 euros).

En Europe, parmi les grandes banques centrales, on attend encore le communiqué de la BCE.

Par ailleurs, “du côté du métal physique”, rapporte le négociant suisse en métaux fins MKS ce matin, “les importations d'or depuis Hong Kong effectués par la Chine (continentale en 2011) ont atteint le chiffre record de 428 tonnes, les investisseurs utilisant le métal jaune comme protection contre l'inflation”, peut-on lire dans le dernier commentaire hebdomadaire.

Ce chiffre était de 119 tonnes en 2010. Les “importations” d'or de la Chine continentale depuis sa région autonome de Hong Kong, les seules qui soient publiées, sont utilisées comme jauge des importations d'or de l'Empire du Milieu, en raison du statut de place financière offshore de Hong Kong.

MKS ajoute que les projections de ce chiffre en 2012 sont “plus qu'optimistes”.

Les opinions favorables au métal jaune en tant que support de placement ne font toujours pas défaut. 'L'absence d'issue à la crise de la dette européenne continue de soutenir l'or”, écrit la banque suisse Julius Baer. “Malgré la correction de l'année dernière, les investisseurs semblent refaire confiance au statut de valeur refuge de l'or et les achats physiques reprennent lentement. Les cours de l'or recèlent à nos yeux un potentiel haussier, essentiellement du fait de la baisse du billet vert', indique l'analyste Norbert Rücker dans la revue de février 'Insights'.

En date du 23 janvier dernier, une autre banque helvétique, Syz & Co, pondérait en or l'ensemble de ses portefeuilles conseillés à hauteur de 6% de leur valeur. “Si l'horizon est loin d'être dégagé pour l'année en cours, le réajustement des perspectives de 'catastrophiques' à 'négatives' alimente le rebond des actifs cycliques qui avaient été délaissés fin 2011”, écrit la banque.

Mais il ne s'agit que d'une “amélioration relative” : 'le scénario central n'est plus un scénario de fin du monde pour cette année (récession mondiale, explosion de la bulle immobilière en Chine, désintégration de la zone euro avec défauts souverains en cascade...) mais 'seulement' d'une année difficile de croissance inférieure à son potentiel, surtout en Europe”, ajoute Syz & Co.

Rien de neuf quant à l'encours du SPDR Gold Shares américain, le 1er ETF aurifère par la masse de lingots qui y est adossée : il est était toujours de 1.277,14 tonnes hier soir, comme tel est le cas depuis le 2 février.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta relèvent que les indicateurs graphiques RSI et MACD se sont retournés. Mais à l'inverse, celui de Fibonacci tient bon. Le support à surveiller est situé à 1.700, la prochaine résistance à 1.763.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...