Bourse > Or > Or : Petite reprise de l'once après sa dégringolade
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : Petite reprise de l'once après sa dégringolade

tradingsat

(CercleFinance.com) - Enfin une reprise, mais elle est bien modeste. Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de référence de Londres, l'once de métal jaune cotait 1.589,50 dollars (+ 15,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.218,94 euros (+ 8,8 euros).

Sur la semaine, l'once a perdu 119,5 dollars (- 7%) et 59 euros (- 4,6%) par rapport aux “fix” du soir du vendredi 9 décembre.

Sur le marché des changes, l'euro a perdu environ 2,6% contre le dollar sur la même période.

Le fixing de 1.574 dollars d'hier après-midi était le plus bas constaté depuis le 13 juillet dernier et il se compare au record absolu qui, selon les prix de Londres, s'établit à 1.896,50 dollars en date du 5 septembre.

Pour la 1ère fois depuis fin octobre, et après un point haut non loin 44 euros le 12 septembre, le gramme d'or est repassé hier sous la barre des 40 euros le gramme, selon les cours fournis par le Bourse de Luxembourg. Il s'y maintient ce matin à 39,3 euros, en hausse de 0,2%.

Sur le comptant, Triland Metals décrit un marché évoluant brutalement, avec des variations de plusieurs dizaines de dollars en quelques minutes. Quoiqu'en baisse, les volumes restent plus élevés que de coutume. Le courtier en métaux de Mitsubishi n'attend pas grand' chose des mouvements de hausse tant que la moyenne mobile à 200 jours ne sera pas reprise.

Contre le pessimisme ambiant, dans un document détaillant ses orientations d'investissement pour 2012, Crédit Suisse écrivait ce matin : 'nous prévoyons que le prix de l'once d'or atteindra les 2.000 dollars d'ici fin 2012 et nous pensons que l'once va monter tant que le taux des Fed Funds restera inférieur à 2%.' 'L'or, alternative ultime à la monnaie fiduciaire, est porté par la politique monétaire actuelle' et ne serait pas en situation de “bulle”.

On pourrait aussi présenter les choses différemment, explique encore Crédit Suisse : 'nous discernons trois solutions pour mettre un terme à l'excès de dette des pays industrialisés. D'abord, imprimer de la monnaie, ce qui serait positif pour l'or. Ensuite le défaut de paiement, encore positif pour l'or. Et enfin un tour de vis fiscal excessif, ce qui serait négatif pour l'or. Mais cette dernière hypothèse provoquerait une déflation à laquelle les banques centrales répondraient probablement en imprimant de la monnaie'.

En attendant, un décaissement est intervenu hier soir du côté de l'ETF américain SPDR Gold Shares, dont l'encours est revenu à 1.279,98 tonnes, soit près de 15 tonnes de moins que la veille.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta estiment que l'once a marqué une figure technique de pause hier après trois séances de forte baisse. Un support-clé se situe à 1.532 dollars, la moyenne mobile à 200 jours étant maintenant située à 1.618 dollars. A 27, selon les spécialistes, le RSI montre que l'or est en situation de survente. Mais il reste cependant vulnérable à une nouvelle baisse, estiment-ils.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...