Bourse > Or > Or : Net rebond de l'once en euros ce matin
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 200.20 -0.25 %
1 200.50Ouverture : 1 204.00+ Haut : 1 195.80+ Bas :
-0.02 %Perf Ouverture : 1 214.70Clôture veille : 0Volume :

Or : Net rebond de l'once en euros ce matin

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le regain de craintes souveraines européennes profite au prix du métal jaune ce midi, surtout en euros et malgré la hausse récente du dollar. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.672 dollars (+ 16,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi, soit + 1%) et 1.267,05 euros (+ 24,9 euros, + 1,9%).

Sur le marché au comptant, un point haut à 1.679,50 dollars a été atteint ce matin avant d'être suivi d'un repli vers 1.659 dollars à cette heure.

“Réunis à Luxembourg, les ministres des Finances de la zone euro ont aussi différé leur décision de versement de la prochaine tranche d'aide financière à Athènes (6ème tranche de 8 milliards d'euros)”, rappelle Aurel BGC ce matin. Les craintes d'un défaut de paiement 'désordonné' de la Grèce ont donc redoublé.

Notons que le billet vert, redevenu valeur refuge et qui était stable face à l'euro vers 1,3180 dollar l'euro, a vivement grimpé lors des séances de vendredi et lundi. La paire euro/dollar avait en effet frôlé les 1,3700 dollar jeudi dernier.

Généralement, l'appréciation relative du billet vert tend à faire baisser le cours de l'once d'or en dollars, puisqu'il en est l'une des principales devises de négoce. Tel n'est pas été le cas ces derniers jours, note Triland Metals, “alors que la peur est de nouveau entrée en ligne de compte”.

“La liquidation massive et parfois forcée semble s'être calmée pour le moment, les fondamentaux de l'or se remettant d'eux-mêmes en place”, écrit le courtier en or de Mitsubishi, qui souligne cependant la faiblesse des volumes d'échange. Le dernier état des positions longues nettes sur les dérivés aurifères a baissé à 1,3 million d'onces, ajoute-t-il. Les vigoureuses hausses des appels de marges décidées dernièrement par CME, grand marché de 'futures' aux Etats-Unis, ont effectivement augmenté de plus de 50% en un mois le coût d'une même position dérivée sur or.

Du côté des ETF aurifères, on signalera l'augmentation de 300 kilos enregistrée hier par l'encours du 1er des produits de ce genre, le SPDR Gold Shares, à 1.232,23 tonnes. Il s'agit de la 1ère hausse enregistrée depuis le 20 septembre, où l'encours se situait alors à 1.252,21 tonnes. Il avait ensuite continûment décru.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta rappelle, en guise de bilan du mois dernier, que “septembre a été un mois difficile pour l'once d'or, qui au cours de cet intervalle est passée de 1.920 à 1.538 dollars” (au comptant). Les analystes estiment qu'une pression vendeuse devrait se manifester vers 1.684 dollars, ce qui semble avoir été le cas ce matin. “Le pivot-clé reste situé à 1.704 dollars et sous ce seuil, le risque d'une chute jusqu'à 1.488 dollars persiste”, pronostiquent les spécialistes.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...