Bourse > Or > Or : Légère consolidation après les records de la veille
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 175.10 +0.32 %
1 172.30Ouverture : 1 177.30+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.24 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : Légère consolidation après les records de la veille

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors que les nouvelles de Libye semblent (un peu) moins alarmantes ce midi, le cours de l'once revenait des 1.440 dollars brièvement dépassés, hier, sur le marché au comptant. Ce qui constituait un nouveau record de tous les temps. Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once de métal jaune cotait 1.430,50 dollars (- 5 dollars par rapport au “fix” de la veille dans l'après-midi) et 1.031,51 euros (- 3,3 euros).

A 1.435,50 dollars, le fixing d'hier après-midi constitue le nouveau record absolu du prix de l'or selon les cours de Londres. En euros, les 1.067,65 euros l'once du 11 janvier restent loin.

“L'or a continué de grimper sur fond d'incertitudes géopolitiques et de bouleversements au Moyen-Orient”, écrivait hier soir MKS Finance. Le fondeur et négociant aurifère helvétique signale qu'outre les combats qui perdurent en Libye, l'Iran - 2ème producteur mondial de pétrole brut - est également touché par des mouvements de contestation et des vagues d'arrestations qui s'alimentent les uns les autres.

Le cours de la parité de changes euro/dollar, qui hier a touché un record de plus d'un trimestre à 1,3890 dollar l'euro, reste en retrait ce matin. De même, le prix de l'argent, en très forte hausse et à un sommet de plus de 30 ans, s'est replié à 34,53 dollars l'once ce midi à Londres.

Les analystes Changes de Pictet & Cie indiquent que “c'est le dollar qui souffre de la forte appréciation du pétrole et des métaux précieux face à l'ensemble des monnaies principales, et non pas une soudaine force de l'euro”. Mais quelqu'en soit la cause, cette baisse du dollar tend, mécaniquement, à faire monter le cours de l'or.

Toujours rien de neuf du côté du volume de lingots adossé au SPDR Gold Shares américain, le principal ETF aurifère mondial. Il est resté stable hier soir là où il était tombé lundi à 1.210,96 tonnes, ce qui reste son plus bas niveau depuis le 13 mai 2010.

D'un point de vue technique, ScotiaMocatta souligne que malgré une pointe au-dessus de 1.440 dollars hier, la clôture du spot US était intervenue en retrait à 1.433 dollars. Il s'agissait cependant de la 2ème clôture supérieure au précédent record absolu (sur le spot) de 1.431. Bref, leur opinion haussière est maintenue et les 1.507 dollars restent toujours en ligne de mire, selon les spécialistes.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...