Bourse > Or > Or : L'once toujours engluée autour des 1.650 dollars.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 159.40 -0.96 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 156.00+ Bas :
-0.62 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once toujours engluée autour des 1.650 dollars.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le prix de l'or restait désespérément “englué”, selon le terme d'un analyste, aux alentours immédiats des 1.650 dollars, depuis plus d'un moins maintenant. A Londres en fin de matinée, le premier fixing de l'once de 31,10 grammes de métal précieux s'est établi à 1.642,5 dollars (- 5,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.251,24 euros (- 2,7 euros).

En effet, selon les prix de Londres, il faut remonter au 5 mars pour retrouver un fixing supérieur ou égal à 1.700 dollars, la borne basse de la période datant du 4 avril, à 1.621 dollars. Notons que le plus bas annuel, datant du 3 janvier, se situe pour l'instant à 1.590 dollars.

Désabusés, les courtiers de Triland Metals évoquent, à propos de la veille, une séance sans relief dans des volumes “relativement bas”. “L'once continue d'évoluer dans la fourchette comprise entre 1.625 et 1.670 dollars”, indique la maison de négoce en métaux de Mitsubishi.

“La demande physique est restée atone, tout spécialement celle d'Inde (1er consommateur mondial d'or en 2011, ndlr) : en avril, le sous-continent n'a importé que de 30 à 35 tonnes de métal, contre 90 tonnes en avril 2011”, rapportent les spécialistes.

De surcroît, le mouvement de liquidation des positions longues continue, comme en témoigne l'indice Gldtons souvent cité ici : en date d'hier soir il avait encore baissé d'environ 500 kilos par rapport à la veille à 2.381,05 tonnes. Il s'agit un “plus bas de trois mois”, note Triland Metals.

Cet indice additionne les encours de lingots adossés aux ETF aurifères, ces produits permettant de jouer l'or depuis la Bourse. Il donne une idée du sentiment des investisseurs 'longs' (ceux qui ont acheté pour conserver) quant au métal jaune.

Le fondeur-affineur de métaux fins allemand, Heraeus, a publié ce matin un commentaire dans lequel il rapporte qu'à son tour, HSBC a réduit de 5% sa prévision de cours moyen de l'once pour 2012 à 1.760 dollars.

Heraeus souligne qu'une résistance difficile à dépasser se situe à 1.668, surplombée à 1.700 dollars de la moyenne mobile à 200 séances, qui devrait s'avérer encore plus difficile à enlever.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta répètent que l'once est “engluée” depuis maintenant un mois entre des bornes étroites, 1.635 et 1.670 dollars. Selon eux, ce long mouvement de stagnation présage “de la prochaine tempête”. Leur position est neutre à court terme. Pour en changer, ils attendent que l'once franchisse soit les 1.630 dollars, soit les 1.675 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...