Bourse > Or > Or : L'once toujours au-delà des 1.100 euros
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 261.30 +2.15 %
1 250.00Ouverture : 1 263.10+ Haut : 1 253.00+ Bas :
+0.90 %Perf Ouverture : 1 263.10Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once toujours au-delà des 1.100 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'extension des craintes souveraines européennes à l'Italie et, partant, à l'ensemble du système financier européen a fait un heureux parmi les métaux : l'or, qui n'avait jamais de toute son histoire valu aussi cher en euros, en dépit d'une légère consolidation ce matin. Au terme du premier fixing sur le marché de référence de Londres, l'once cotait 1.544,50 dollars (- 11 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) mais aussi 1.106,38 euros (- 0,5 euro).

Dans la monnaie unique européenne et à titre de comparaison, l'or vaut un peu plus de 35 euros du gramme actuellement.

En dollars et selon les fixings de Londres, l'once avait culminé à 1.552,50 dollars le 22 juin. Les 1.555,50 dollars touchés hier après-midi constituent, selon les prix londoniens, un nouveau record absolu. Cependant, l'once s'est échangée jusqu'à 1.577 dollars en avril, sur le marché au comptant (ou 'spot').

En Europe, les inquiétudes souveraines ne portent plus seulement sur les PIGS, des pays périphériques de la zone euro, mais aussi sur l'Italie, un grand pays du Vieux continent. Mesure du risque relatif, l'emprunt d'Etat italien à 10 ans porte maintenant un intérêt de plus de 5,7%, à comparer avec 2,6% pour le titre équivalent en Allemagne.

Les spécialistes d'Aurel BGC relèvent que le marché obligataire italien est le numéro 3 mondial en termes de taille, après les Etats-Unis et le Japon. Les banques françaises y seraient exposées à hauteur de 392 milliards de dollars sur un marché de 783 milliards de dollars. La zone euro ne pourrait supporter un défaut d'un tel pays, et le suivant sur la liste serait alors la France.

“Les alternatives pour les investisseurs sont le franc suisse et l'or, ce qui s'est une nouvelle fois vérifié hier, et qui devrait encore d'être d'actualité à l'avenir”, indique-t-on ce matin chez Pictet & Cie, à Genève.

Courtier en métaux de Mitsubishi, Triland Metals souligne les achats effectués de métal jaune dès hier matin sur le marché spot par des intervenants européens, tendance qui s'est poursuivie l'après-midi à l'ouverture du “spot” de New York. Une vague d'achat a bien fait perdre 14 dollars à l'once en seulement 30 minutes en début d'après-midi, à l'approche de résistances identifiées vers 1.555 dollars. Triland estime qu'elles seront difficiles à franchir à la hausse alors que le dollar est plus fort, et que le pétrole baisse.

MKS Finance confirme cette curiosité relativement à la normale : le raffermissement du dollar a eu peu d'impact sur le cours de l'or. Les craintes issues de la zone euro ont davantage pesé dans les décisions des investisseurs.

Le négociant et fondeur d'or helvétique estime cependant que la vigueur relative du dollar devrait limiter la hausse de l'or, qui devrait continuer à se traiter à ses niveaux actuels durant tout l'été.

Des analystes soulignent également le rôle joué par la poursuite des négociations visant à décider (ou non) du relèvement du plafond de la dette publique fédérale américaine, avec échéance au 2 août prochain. Si ce plafond n'était pas relevé, les Etats-Unis pourraient faire défaut.

En revanche, l'encours du 1er ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, ne traduit pas de regain d'appétit pour le métal. Son encours, qui avait baissé de 400 kilos vendredi soir à 1.205,41 tonnes, se situait toujours à ce niveau hier soir.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent que sur le spot hier, l'once a aligné sa 6ème séance consécutive de hausse, bondissant dans l'intervalle de 1.479 à 1.556 dollars. Si la résistance des 1.558 était enlevée, la cible suivante se situerait à 1.577, c'est-à-dire le record historique (sur le spot, pas selon les fixings de Londres) en date d'avril dernier.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...