Bourse > Or > Or : L'once teste toujours les 1.680 dollars.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 188.10 -0.16 %
1 195.70Ouverture : 1 196.00+ Haut : 1 187.70+ Bas :
-0.64 %Perf Ouverture : 1 204.30Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once teste toujours les 1.680 dollars.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once d'or cotait 1.674,75 dollars (- 2,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.254,02 euros (- 7,1 euros). Sur le marché au comptant, l'once a tenté ce matin une nouvelle incursion au-delà des 1.680 dollars, sans succès pour l'instant.

A Londres, les courtiers de Triland Metals, filiale du groupe Mitsubishi, sont toujours aussi peu enthousiasmés par la tendance : les achats sur repli ont continué mais les volumes sont restés faibles, peut-être en raison des fêtes traditionnelles pré-printanières (non fériées, mais cependant moins travaillées, au début du mois d'avril) de Qing Ming, en Chine.

En outre, les volumes ont aussi tendance à se réduire en Occident à l'approche du week-end pascal, sachant que la plupart des marchés financiers d'Europe et des Etats-Unis resteront clos vendredi et lundi prochains.

Triland note cependant qu'en ce début de trimestre, qui peut aussi constituer un début d'exercice pour certains intervenants, “de l'argent semble prendre de nouveau le chemin des métaux précieux”. Les bons chiffres de l'indice PMI chinois, hier, ont aussi soutenu les actifs à risques avec lesquels est maintenant pour partie corrélé.

Chez Natixis, dans la dernière livraison de la revue Commo Hebdo, on attribue la récente tendance haussière de l'or 'la tonalité accommodante des remarques de Ben Bernanke, suggérant que la tendance positive du marché du travail pourrait peiner à se maintenir et que les politiques accommodantes seraient encore quelque temps à l'ordre du jour.'

Comme le rappelait MKS à Genève ces derniers jours, la grève des bijoutiers indiens en réponse au doublement des droits perçus sur les importations d'or commence aussi à peser. 'La grève des bijoutiers a continué à affecter la demande de métal jaune. Alors que la grève entrait dans sa 12e journée, le président de la fédération indienne de la joaillerie et de la bijouterie a indiqué que plus de 80% des boutiques étaient encore fermées', indique Natixis.

Rappelons que l'Inde était le 1er consommateur d'or au monde en 2011, bien que la Chine l'ait détrôné lors du 4ème trimestre.

Cependant, 'le ministère des Finances (indien) a indiqué cette semaine qu'il était prêt à rechercher une 'formule acceptable', tout en excluant toute réduction des droits d'importation sur l'or. Cette taxe vise en partie à réduire les sorties de capitaux sur le marché local des devises et à limiter le déficit actuel de la balance courante”, indiquent les analystes.

Et ce n'est pas tout, ajoute Natixis : 'touchée par des difficultés similaires, la Turquie a annoncé cette semaine un plan visant à inciter les ménages à transférer leur or au sein du système bancaire. Historiquement, la Turquie a connu de nombreuses crises de change, qui se sont accompagnées de tensions inflationnistes, c'est pourquoi les ménages détiennent généralement d'importantes quantités d'or.

En Turquie toujours, “l'Istanbul Gold Refinery estime que les ménages détiendraient environ 5.000 tonnes d'or. Ce chiffre pourrait toutefois être un peu élevé, si l'estimation des stocks d'or détenus par les ménages indiens - 15.000 tonnes - est exacte”, tempère Natixis.

Peu de choses à signaler du côté de l'encours de lingots adossés aux principaux ETF aurifères, ces produits de placement permettant de jouer aisément l'or depuis la Bourse en bénéficiant d'un adossement à des lingots. La masse de ces derniers, pour la douzaine d'ETF considérés, était selon l'indice Gldtons de 2.396,51 tonnes hier soir, niveau proche mais en retrait du record de tous les temps de 2.410,19 tonnes atteint le 13 mars.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent que l'or a monté hier en séance jusqu'à dépasser légèrement une résistance située vers 1.677 dollars, sans arriver à se maintenir au-delà des 1.680 dollars.

Les prochaines résistances sont identifiées à 1.697 puis à 1.716 dollars, niveau qui constitue un pivot. Un dépassement de ce dernier seuil constituerait un signal haussier, estime ScotiaMocatta. A défaut, l'once devrait continuer de se traiter dans des marges étroites, sans grande tendance.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...