Bourse > Or > Or : L'once s'enfonce sous les 1.700 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 188.10 -0.16 %
1 195.70Ouverture : 1 196.00+ Haut : 1 187.70+ Bas :
-0.64 %Perf Ouverture : 1 204.30Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once s'enfonce sous les 1.700 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'éloignement de la perspective d'un “QE 3” de la Fed semble avoir fait plus de mal à l'or qu'aux autres classes d'actifs, de même que la décélération prévisionnelle de la croissance chinoise. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.685,5 dollars (- 19,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.282,24 euros (- 7,6 euros).

Sur le marché de Londres, l'once confirme donc ce matin l'incursion sous la barre des 1.700 dollars intervenue hier à 1.698 dollars. Avant la veille, aucun fixing n'était plus intervenu sous ce niveau depuis le 25 janvier dernier.

Dans sa dernière livraison de la revue Commo Hebdo, le bureau d'études Natixis résume ainsi les tendances récentes à l'oeuvre sur le marché de l'or : “les cours de l'or ont subi un coup cette semaine, après que le président de la Fed, Ben Bernanke n'a pas donné des signes sur la possibilité d'une nouvelle politique de détente quantitative (“QE 3”, NDLR). Au cours des trois dernières années la politique de détente quantitative, qui s'est traduite par une hausse de la liquidité, une baisse des taux d'intérêts à long terme et la dépréciation du dollar, a été l'un des principaux facteurs de la hausse des cours de l'or. Les cours ont perdu 90 dollars l'once immédiatement après les déclarations de Ben Bernanke '

Pour ne rien arranger, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a ensuite indiqué que l'objectif de croissance de son pays était cette année ramené de 8% à 7,5%. Selon le Conseil mondial de l'or, la 'Grande Chine' a absorbé l'an dernier 811,2 tonnes de lingots à des fins d'investissement (266 tonnes, +38%) et de bijouterie (545,2 tonnes, + 14%), ce qui sur l'année classe ce pays en 2ème position des consommateurs d'or après l'Inde (933,4 tonnes).

A Genève, le négociant MKS Finance rapporte d'ailleurs la rumeur selon laquelle, vendredi, une banque singapourienne non identifiée avait vendu agressivement du métal.

Mais au 4ème trimestre, la demande de la Chine (201,6 tonnes) a pour la 1ère fois dépassé celle de l'Inde (173 tonnes). Certains opérateurs craignent que le ralentissement de l'économie chinoise ne pèse sur la consommation locale de métal précieux.

Malgré tout, des intervenants parient toujours sur le fait que les politiques monétaires ultra-accomodantes des grandes banques centrales diluent la valeur des devises fiduciaires. Ainsi, Bank ofd America-Merrill Lynch confirmait récemment son objectif de 2.000 dollars l'once à 12 mois. Principaux arguments : les achats des banques centrales émergentes, la dégradation des bilans de la BCE et de la Fed, les taux d'intérêt réels toujours négatifs... “Les investisseurs devraient donc rester acheteurs nets d'or”, pronostiquent les analystes qui ne craignent pas de ralentissement de la demande chinoise.

D'ailleurs, si décaissements il y a, ils ne semblent pas provenir des détenteurs d'ETF : hier soir, l'encours de lingots adossé à l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares était toujours de 1.293,68 tonnes et reste donc inchangé depuis le 29 février.

Triland Metals, le courtier en métaux de Mitsubishi, rappelle que nombre d'intervenants avaient dernièrement attrapé “au vol” la hausse de l'or en se positionnant à des niveaux relativement élevés. Certains de ces investisseurs ont pu devoir déboucler leurs positions lorsqu'elles ont commencé à virer au rouge, entraînant un effet domino.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta indiquaient dans leur dernier commentaire disponible qu'en cas de cassure des 1.689, l'once pourrait revenir dans la zone des 1.649 dollars, son niveau du 25 janvier. Tant que les 1.768 dollars ne seront pas repris, les analystes restent baissiers court terme. MKS confirme : la configuration technique de l'or ne lui semble pas engageante.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...