Bourse > Or > Or : L'once revient sur les 1.600 dollars.
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 232.00 -0.23 %
1 237.30Ouverture : 1 238.60+ Haut : 1 231.80+ Bas :
-0.43 %Perf Ouverture : 1 243.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once revient sur les 1.600 dollars.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Manqué ! La brève reprise de la moyenne mobile à 200 jours, située vers 1.620 dollars, n'aura valu qu'hier midi. Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once de 31,10 grammes de métal fin cotait 1.609 dollars (+ 1 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.231,44 euros (- 1,4 euro).

Voici ce que les mouvements de la veille inspirent au courtier en métaux de Mitsubishi ce matin : “un rally d'un style inimitable a conduit l'or au-delà de sa moyenne mobile à 200 jours hier, ce qui a provoqué une vague d'achats 'stop loss' jusqu'à 1.640 dollars. Cette chasse aux 'stop loss' a été soutenue par le 'quasi-QE' ('quantitative easing', assouplissement quantitatif, NDLR) de la BCE qui a prêté massivement aux banques des liquidités à bon marché”, peut-on lire chez Triland Metals.

Les ordres “stop loss” sont placés à l'avance à des niveaux techniques qui permettent aux investisseurs soit de ne pas se laisser embarquer lors d'une brusque baisse, soit de ne pas manquer une hausse. De par leur caractère automatique, ils ont aussi tendance à amplifier les mouvements de court terme lorsqu'un seuil est franchi.

Mais l'euphorie induite par l'établissement monétaire de Francfort a été brève, et la moyenne mobile à 200 jours située vers 1.619 a dès hier été franchie dans l'autre sens. Triland estime que nombreux sont les investisseurs qui ont dû perdre de l'argent dans de tels mouvements.

Chez MKS Finance, à Genève, on souligne “une demande physique importante vers 1.608 dollars”.

Ces mouvements brutaux n'étonnent pas le négociant en métaux fins helvétique, qui s'attend à ce que d'ici la fin de l'année, l'once évolue entre 1.580 et 1.640 dollars.

Du côté du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, un nouveau décaissement est intervenu : hier soir, l'encours avait baissé de 12,1 tonnes à 1.267,88 tonnes, chiffre à comparer avec les 1.298,5 tonnes du 30 novembre et le record absolu situé à 1.320,4 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta écrivent que “l'échec à reprendre la moyenne mobile à 200 jours est un signal baissier qui va peser sur le prix du métal à court terme”. Et “le rally initié sur les plus bas du 15 décembre manque toujours de momentum”, jugent-ils. Une résistance est identifiée à 1.623, et des supports à 1.560 et 1.532.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...