Bourse > Or > Or : L'once quasi-étale depuis une semaine maintenant
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 177.80 +0.86 %
1 167.70Ouverture : 1 177.80+ Haut : 1 166.40+ Bas :
+0.86 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once quasi-étale depuis une semaine maintenant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les variations du prix de l'or s'avèrent réduites ces derniers jours, ainsi d'ailleurs que la liquidité alors que la grève des bijoutiers se poursuit en Inde. Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de Londres, l'once cotait 1.656 dollars (- 0,75 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.248,21 euros (- 2,4 euros).

Selon les fixings de Londres, depuis le mercredi 14 mars, l'once n'a varié qu'entre 1.644,25 et 1.662 dollars, soit une fourchette de moins de 18 dollars.

Sur le marché au comptant, commentent les spécialistes londoniens de Triland Metals, “l'or continue de se traiter entre 1.640 et 1.665 dollars, l'Europe vendant alors que les Etats-Unis achètent”. Après un mouvement de baisse significatif, le mouvement de consolidation semble se poursuivre, estimnt-ils.

Si l'une quelconque des bornes délimitant ce canal étant franchie, pronostique le courtier en métaux de Mitsubishi, “il existerait alors une chance raisonnable qu'un mouvement de 30 dollars s'ensuive”, à la baisse ou la hausse.

En outre, l'once ne peut plus compter ces derniers jours sur le soutien des ETF aurifères, ces produits financiers adossés à du métal physique permettant de jouer l'or depuis la Bourse. Hier, l'encours cumulé de la douzaine de grands ETF a reculé à 2.402 tonnes, soit huit tonnes de moins que le record de tous les temps marqué vendredi dernier.

Selon MKS, le négociant en métaux fins helvétique, la baisse des encours d'ETF enregistrée hier est la plus importante de ces deux derniers mois. Ces ventes reflètent selon l'intervenant les arbitrages des investisseurs vers les actifs qui profitent le plus de l'amélioration conjoncturelle, comme les actions.

Par ailleurs, la nouvelle hausse de la fiscalité aurifère décidée par l'Inde, grand consommateur de métal, continue de peser. Cette décision est d'autant plus troublante que mi-janvier dernier, le pays avait déjà refondu son système de taxes sur les importations de métaux précieux. Dans le cas de l'or, il existait jusqu'alors une taxe fixe de 300 roupies (4,5 euros environ) sur les importations pour chaque tranche de 10 grammes, qui équivalait grosso modo à 1,1% du montant de l'opération.

A partir du 17 janvier, l'ancien système de taxation au poids a été remplacé par une taxe de 2% sur la valeur de l'or importé, et ce taux va donc passer à 4% à partir du 1er avril. En somme, en l'espace de deux mois et demi, la taxation applicable aux importations aurifères indiennes aura pratiquement quadruplé.

Notons que l'Inde n'a pas, cette fois, modifié la taxe sur les importations d'argent, qui mi-janvier était passée de moins de 3% à 6%.

MKS rapporte d'ailleurs que les bijoutiers indiens continuent leur grève contre cette hausse de la fiscalité, ce qui contribue à réduire les volumes échangés sur les marchés aurifères.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent les évolutions peu significatives de l'once ces cinq dernières séances. Si le support des 1.625 dollars était enfoncé, confirment-ils, la voie des 1.522 dollars serait de nouveau ouverte. Une résistance est identifiée 1.682 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...