Bourse > Or > Or : L'once ne tient toujours pas les 1.800 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 169.80 +0.18 %
1 167.70Ouverture : 1 177.80+ Haut : 1 169.10+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once ne tient toujours pas les 1.800 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Rien à faire : les 1.800 dollars ne semblent pas devoir être tenus en dépit d'un flot de nouvelles a priori positif pour l'or. Au terme du premier fixing à Londres, l'once de 31,10 grammes de métal jaune cotait 1.792 dollars (- 2 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.309,37 euros (- 8,3 euros).

Alors que la situation de la Grèce peine à trouver une issue viable, l'Italie se retrouve sous les feux de la rampe. Hier soir, l'agence de notation crédit Standard & Poor's (S&P's) a abaissé d'un cran la note de long terme de la dette souveraine de l'Italie de 'A+' à 'A', soit cinq “marques” sous la meilleure note possible. La perspective associée est négative. Mais la valeur refuge n'en profite pas.

En un mois, l'euro a cédé 4,6% face au dollar. Selon les cours de Londres, l'once a parallèlement cédé 3% en dollars, mais elle s'est appréciée de 2,2% en euros.

Chez Triland Metals, on note que le renforcement du dollar a induit une pression baissière sur l'ensemble des prix des matières premières. 'Les liquidations continuent de peser sur le marché de l'or, les nouvelles haussières n'entraînant toujours pas de hausse', constate le courtier en métaux de Mitsubishi. 'Les ventes se sont accélérées juste avant le fixing de l'après-midi' hier, ajoute Triland, provoquant un repli sous la barre des 1.800 dollars qui décidément s'avère difficile à reprendre.

Selon Triland, le marché traverse toujours une tendance baissière à court terme, sans remettre en cause le schéma d'ensemble. Les positions longues nettes des investisseurs sur dérivés aurifères se sont légèrement réduites à 1,7 million d'onces, ajoute-t-il.

Les vendeurs d'or ne semblent pas à chercher du côté des détenteurs d'ETF aurifères : l'encours du 1er d'entre eux, le SPDR Gold Shares, était hier soir de 1.251,91 tonnes, niveau auquel il s'est hissé vendredi soir en prenant 10 tonnes environ par rapport à la veille. Il s'agit d'un niveau record depuis le 23 août.

A pratiquement 2.200 tonnes, l'encours cumulé des dix produits d'investissements gagés sur l'or de ce type reste proche de son record absolu sur un an (2.260,54 tonnes), le plus bas sur la période étant situé à 2.050 tonnes.

Cependant, “deux banques françaises (Crédit agricole SA et Société Générale) été dégradées par Moody's et la réduction de la liquidité en dollar des banques européennes se reflète sur le marché de l'or. Le taux des swaps sur l'or ont encore augmenté, alors que certaines banques européennes se sont tournées vers le marché de l'or pour se financer en dollars”, explique le dernier numéro de Commo Hebdo de Natixis.

On signalera incidemment qu'hier, SIX Securities Services, intervenant post-marché helvétique, a annoncé “la création du premier système de livraison contre paiement (LCP) en or dans le monde. SIX a dénoué avec succès un certain nombre de transactions contre de l'or pour des clients pilotes”, a indiqué l'institution. L'unité utilisée est le XAU, représentant une once d'or en dollars US. Associé à Scoach Switzerland, SIX Swiss Exchange prévoit d'introduire la cotation et le négoce de produits structurés libellés en XAU dès le mois prochain.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignaient le nouvel accès de faiblesse qui, hier, a ramené l'once d'or sur les 1.770 dollars. Le signal de vente constaté vendredi s'est donc vérifié. Le support le plus proche est identifié à 1.763 dollars. Les analystes, qui restent baissiers à court terme, craignent toujours une correction avec retour jusque sur les 1.704 dollars. La prochaine résistance se situe à 1.826.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...