Bourse > Or > Or : L'once ne réagit toujours aux risques souverains
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 171.80 -0.33 %
1 181.80Ouverture : 1 186.70+ Haut : 1 170.90+ Bas :
-0.85 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once ne réagit toujours aux risques souverains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors que la crise souveraine européenne donne des signes d'aggravation, notamment en France, l'or ne réagissait toujours pas ce matin. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de 31,10 grammes cotait 1.756 dollars (inchangé par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.304,12 euros (+ 3 euros).

Triland Metals estime qu'il faudrait que l'once casse la fourchette des 1.760-1.790 dollars “de manière convaincante” avant qu'une véritable tendance ne puisse se dessiner. “Pour l'heure, les intervenants n'ont pas envie de s'engager”, ajoute-t-il.

L'indécision des autorités politiques européennes plombe de nouveau le sentiment de marché alors que la crise souveraine de la zone euro semble s'étendre, plutôt rapidement après l'Italie, à un pays comme la France.

“La France mais aussi Finlande, la Suède, les Pays-Bas ou l'Autriche observent une poursuite de l'écartement de leur spread (écart de taux) face à l'Allemagne et les taux Italien sont repassés au-dessus de 7% malgré la formation, en un temps record, du nouveau gouvernement Italien. La crise s'amplifie en Europe et l'euro rechute face au dollar. Il est passé sous les 1,35 dollar après les avertissements d'agences de notation”, écrivaient ce matin les analyste d'Aurel BGC.

En France, le rendement de l'OAT à 10 ans monte toujours et a atteint 4,01% ce matin, selon le site Internet de l'Agence France Trésor, à comparer avec 3% le 2 novembre. Et le 'spread' France/Allemagne a dépassé les 200 points de base en matinée.

L'appétit des investisseurs, si tant est que les ETF aurifères permettent de le mesurer, semble bien se tenir : l'encours du SPDR Gold Shares américain a pris 9,08 tonnes hier soir à 1.277,36 tonnes, un record depuis le 22 août.

En outre, le Conseil mondial de l'Or a publié ses statistiques du marché aurifère pour le 3ème trimestre : sur la période, la demande mondiale de métal a augmenté en un an de 6% à 1.053,9 tonnes, quand l'offre ne gagnait que 2% à 1.034,4 tonnes.

'Cette hausse était tirée par la demande d'investissement qui décollé de 33% à 468,1 tonnes' , indique l'organisme regroupant les plus grands groupes miniers aurifères.

En effet, les flux entrants vers les ETF ont crû de 58% à 77,6 tonnes sur le trimestre. Mais la demande d'investissement reste largement dominée par les pièces et lingots : 390,5 tonnes, en hausse de 29%. Soit 21,4 milliards de dollars en valeur, contre 12 milliards au T3 2010.

Frappés par l'extension de la crise souveraine, les investisseurs du Vieux continent ont réagi : 'la demande d'investissement en Europe a atteint un record en valeur à 4,6 milliards d'euros, soit 118,1 tonnes, volume en hausse de 135% en un an'.

La demande chinoise de bijouterie se porte toujours fort bien en prenant 13% à 131 tonnes. En revanche, elle a baissé de 26% en Inde à 125,3 tonnes, mais elle était “fin septembre très proches des niveaux records atteints en 2010'.

Enfin, les achats nets des banques centrales entrent aussi en ligne de compte et s'établissaient à 148,4 tonnes sur la période considérée.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta demeurent haussiers, identifiant un support à 1.744 et une résistance à 1.802 dollars. Attention cependant aux 1.736, qui s'ils étaient brisés risqueraient d'attirer d'autres vendeurs.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...