Bourse > Or > Or : L'once groggy après le dérapage de la veille
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 160.70 -0.85 %
1 166.60Ouverture : 1 168.80+ Haut : 1 160.70+ Bas :
-0.51 %Perf Ouverture : 1 374.90Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once groggy après le dérapage de la veille

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le prix de l'or peinait à se remettre du vif mouvement de correction enregistré hier après-midi, juste après qu'un record annuel ait été atteint et dans le sillage du discours de Ben Bernanke. Au terme du premier fixing du jour sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes d'or fin cotait 1.721 dollars (- 49 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.289,81 euros (- 30 euros).

En 24 heures, selon les prix londoniens, l'once aura donc dérapé de 3,7% en dollars et de 2,3% en euros, quand parallèlement la parité euro/dollar a perdu 1 centime environ (- 0,75%) à 1,3333 dollar l'euro.

Alors que le billet vert US reste la principale devise de négoce du métal jaune, sa hausse relative a tendance à faire baisser le cours du métal. Mais ce n'est pas tout. Selon Triland Metals, si le marché de l'or “avait acheté la rumeur du LTRO (la 2ème opération de refinancement bancaire massif de la Banque centrale européenne, NDLR), il a vendu la nouvelle”, ce qui pesé sur le cours de l'or hier en fin de matinée.

En outre et toujours du côté des banques centrales, Ben Bernanke a hier après-midi devant la Chambre des Représentants, confirmé la légère amélioration de la conjoncture américaine. Mais 'l'optimisme des investisseurs a été quelque peu refroidi par le fait que cette amélioration généralisée semble éloigner la possibilité de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire', selon un gérant de Barclays Bourse.'De plus, il a indiqué que la croissance actuelle restait trop faible pour faire baisser rapidement le chômage à un niveau acceptable, et qu'il ne voyait pas de signaux de nette accélération de la croissance d'ici à la fin de l'année 2012', ajoute-t-il.

Bref, “le discours plus optimiste de Ben Bernanke a déçu certains investisseurs qui espéraient encore un nouveau 'quantitative easing'' (QE), c'est-à-dire un nouveau train de mesures d'assouplissement quantitatif qui aurait été le 3ème, indique un autre intervenant. Tel n'a pas été le cas, ce qui a réduit la pression s'exerçant sur le dollar.

En outre, l'éloignement de la perspective d'un “QE 3”, par nature dilutif d'un point de vue monétaire et anticipé par nombre d'analystes, joue contre les prix des actifs réels que sont par exemple l'or et le pétrole.

Bref, selon Triland Metals, le courtier en métaux londonien de Mitsubishi, il s'en est suivi un mouvement massif de vente d'or qui hier n'a trouvé son terme que vers 1.706/1.708 dollars, alors que les 1.790 avaient été dépassés en matinée.

Selon Triland, si les 1.706/1.708 dollars venaient à céder, une nouvelle baisse de 50 à 100 dollars est envisageable. “Le marché reste haussier dans une perspective de moyen et long terme, mais les investisseurs qui s'étaient positionnés récemment vont maintenant être sérieusement mis à l'épreuve”, pronostique le courtier.

Morgan Stanley confirmait cependant ce matin que son objectif sur l'once d'or de 1.845 dollars en moyenne pour cette année 2012, soit 18% de hausse par rapport au prix de fin 2011 (1.563 dollars au comptant), en misant notamment sur la demande des consommateurs de Chine et d'Inde, et sur la reconstitution de réserves par les banques centrales, notamment dans les pays émergents.

En outre, la masse de lingots adossée à l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares, le 1er au monde par sa taille, s'est accrue hier soir de 9,07 tonnes par rapport à la veille à 1.293,68 tonnes. Ce chiffre fait partie de ceux utilisés pour déterminer l'appétit des investisseurs 'longs' sur l'or. Il retrouve ainsi son niveau le plus élevé depuis le 14 décembre dernier.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent que les 1.700 dollars constituent un support-clé. Résistance à 1.750 dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...