Bourse > Or > Or : L'once en repli malgré la dégradation de la grèce
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 246.70 -0.44 %
1 252.20Ouverture : 1 252.20+ Haut : 1 243.90+ Bas :
-0.44 %Perf Ouverture : 1 263.10Clôture veille : 0Volume :

Or : L'once en repli malgré la dégradation de la grèce

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pourtant considérée comme une valeur refuge, l'once d'or ne profite guère de la nouvelle dégradation de la note de la dette souveraine grecque. Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de Londres, l'once cotait 1.519 dollars (- 7,2 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) ainsi que 1.052,08 euros (- 8,7 euros).

Chez Triland Metals, les courtiers s'attendent à des mouvements de vente techniques dans les jours qui viennent, et ce malgré la faiblesse dont le dollar fait de nouveau preuve.

Chez MKS Finance, on souligne d'ailleurs la portée des propos tenus en fin de semaine dernière par un officiel influent de la BCE : comme le rappelle la banque Pictet & Cie, à Genève, “vendredi, Jürgen Stark, membre du directoire de la Banque centrale européenne, a déclaré qu'un relèvement des taux européens au mois de juillet était 'très probable'”.

Pour les investisseurs, tout accroissement entre l'écart de rémunération de l'or (soit 0, le métal ne générant aucun revenu) et les produits de taux (soit 1,25% à ce jour pour le taux à un an de la BCE) joue contre le métal jaune.

MKS rapporte aussi les propos du patron de la Fed de New York, William Dudley, selon lesquels “la croissance se reprendra suffisamment au 2nd semestre pour permettre une reprise modérée”. Ces propos plus optimistes quant à la conjoncture sont de nature à peser sur les actifs ultra-défensifs comme l'or.

Les analystes de Natixis ne disaient pas autre chose dans leur dernière édition de la revue Commo Hebdo, vendredi dernier : aux Etats-Unis, “le récent ralentissement a été attribué en grande partie aux conséquences du tremblement de terre et du tsunami qui ont frappé le Japon sur les chaînes d'approvisionnement mondiales, dans l'industrie automobile et dans d'autres industries high-tech, comme le Beige Book publié cette semaine l'a suggéré.”

La reprise devrait donc se poursuivre une fois ce choc passé, y compris aux Etats-Unis. Or “toute hausse des taux d'intérêts américains liée à un tel rebond économique, au moment même où le QE2 prend fin, pourrait peser sur les cours de l'or au cours des prochaines semaines”, ajoute encore Natixis.

On notera d'ailleurs que l'or réagit peu à la nouvelle dégradation, de la part de l'agence Standard & Poor's, de la note souveraine de la Grèce. A 'CCC' désormais, la note attribuée aux emprunts d'Etat de ce pays S&P's pourrait de plus être encore abaissée, avertit l'agence, le risque de défaut de paiement d'Athènes s'étant accru.

En tout cas, l'appétit des investisseurs pour le métal jaune semble, à en juger par l'encours du 1er ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, toujours atone sinon négatif. Hier soir, la masse de lingots adossée à ce produit d'investissement en or coté en Bourse était retombée à 1.200,05 tonnes, alors qu'elle frôlait les 1.1213 tonnes au début du mois et que son record historique, soit 1.320,44 tonnes, remonte à fin mai 2010.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta relevaient que l'once avait, hier, brisé les plus bas des séances précédentes situés à 1.526 et 1.520 dollars respectivement. Reste un autre support, celui des 1.505 dollars, qui constitue un seuil-clé dont la rupture devrait entraîner un repli sur les 1.473 puis 1.463 sur des ordres 'stop loss'. Dans l'autre sens, les 1.533 dollars devraient attirer les vendeurs.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...